SharePoint
Aide
IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Search our site :

ok

Contact us :

ok
En Fr

Enhancing Nuclear Safety


Research

Theses in progress

Development of a multi-sensors detector for measuring aerosol deposit within a fire room


Host laboratory: ​Aerosol Physics and Metrology Laboratory (LPMA)​

Beginning of the thesis: October 2017

Student name: Amel KORT



Subject description (in French)

La thèse s’inscrit dans le cadre d’un programme commun avec orano NC sur des feux de mélanges solvants / acide nitrique contaminés par du plutonium et dont l’objectif principal est d’estimer les conséquences d’une telle situation sur le confinement des substances radioactives dans une installation nucléaire de base (INB).


Ce travail se situe dans le cadre de l’étude du dépôt des suies sur les parois du local incendie, indispensable à la prédiction des quantités d’aérosol pouvant être transportés dans les réseaux de ventilation et participant, pour la majeure partie, au colmatage des filtres Très Haute Efficacité. À ce jour, plusieurs paramètres importants tels que la morphologie des suies ou la rugosité des parois ne sont pas pris en compte dans la détermination des fractions déposées lors d’un incendie (Nerisson et al., 2011). De plus, à cause de la complexité des phénomènes incendie rencontrés dans une INB, très peu de données expérimentales, en termes de masse de suies déposées, existent dans la littérature pour juger de la pertinence des modèles de dépôt existants (Gelain et al., 2016).


L’objectif de la thèse est de développer un dispositif multi-capteurs permettant la quantification en temps réel des masses de suies déposées sur les parois d’une INB. La démarche envisagée consiste dans une première partie, avec le support du LEMAC, à identifier les zones et les mécanismes prépondérants de dépôts de suies à l’aide de modèles de dépôt implémentés dans le code de calcul ANSYS© CFX.


La deuxième partie sera consacrée au développement de préleveurs séquentiels, permettant de déterminer par gravimétrie les ordres de grandeurs des masses déposées, et du dispositif multi-capteurs temps-réel, basé sur le couplage d’un capteur résistif avec un capteur de gaz, exploitant ainsi les quantités de gaz émises pendant la phase de régénération pour mesurer la masse déposée par unité de surface. À ce stade, un état de l’art des différentes technologies des capteurs a été effectué, ainsi que le dimensionnement d’une expérimentation d’analyse thermo-optique Organic Carbon / Elemental Carbon permettant d’établir une corrélation entre conductance et masse des suies déposées sur le capteur résistif. Les préleveurs séquentiels ont été conçus et seront mis en oeuvre lors des essais incendie PRISME réalisés dans les locaux de DIVA afin d’étudier les effets de différents paramètres (rugosité et porosité des parois, emplacements des cibles…) sur les masses déposées.


La dernière étape de la thèse consistera à valider ce dispositif multi-capteurs lors d’expérimentations analytiques et semi-analytiques.



Close

Send to a friend

The information you provide in this page are single use only and will not be saved.
* Required fields

Recipient's email:*  

Sign with your name:* 

Type your email address:*   

Add a message :

Do you want to receive a copy of this email?

Send

Cancel

Close

WP_IMPRIMER_TITLE

WP_IMPRIMER_MESSAGE

Back

Ok