SharePoint
Aide
IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Search our site :

ok

Contact us :

ok
En Fr

Enhancing Nuclear Safety


Research

Publications

L'escarpement de faille de la Têt est-il le résultat de la tectonique active Plio-Pléistocène ou d'une exhumation Pléistocène ?

Jean-Michel Carozza (a) and Stéphane Baize(b)

Comptes Rendus Geosciences
Volume 336, Issue 3 , March 2004, Pages 217-226

Document type > *Article de revue

Keywords > earthquakes, paleoseism

Research Unit > IRSN/DEI/SARG/BERSSIN

Authors > BAIZE Stéphane

Publication Date > 01/11/2004

Summary

L'expression morphologique de la faille de la Têt ressemble à celle d'une faille active. Son fonctionnement, attesté pour le Pliocène, reste cependant débattu pour le Pléistocène. Un schéma d'évolution de l'escarpement de faille est proposé. Il se base sur les relations entre morphologie de l'escarpement et remplissage sédimentaire des bassins. Il souligne l'importance des phénomènes d'exhumation par incision du réseau hydrographique au cours du Pléistocène. Ainsi, les mouvements tectoniques pléistocènes apparaissent faibles et leur impact sur les caractéristiques du drainage limité. Le schéma proposé conduit également à minorer le rejet au cours du Pliocène, celui-ci étant réévalué entre 150 et 300 m. Une grande partie des mouvements tectoniques responsables du relief actuel sont donc antérieurs.

a Département de géographie, université Louis-Pasteur, 3, rue de l'Argonne, 67083, Strasbourg cedex, et GEODE, UMR 5602 CNRS, France
b Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, 18, route du Panorama, 92260, Fontenay-aux-Roses, France

Close

Send to a friend

The information you provide in this page are single use only and will not be saved.
* Required fields

Recipient's email:*  

Sign with your name:* 

Type your email address:*   

Add a message :

Do you want to receive a copy of this email?

Send

Cancel

Close

WP_IMPRIMER_TITLE

WP_IMPRIMER_MESSAGE

Back

Ok