SharePoint
Aide
IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Search our site :

ok

Contact us :

ok
En Fr

Enhancing Nuclear Safety


Research

Publications

Influence des retombées de l'accident de Tchernobyl sur l'activité en 137Cs du vin des côtes du Rhône (France).

Ph. RENAUD, C. COLLE, D. LOUVAT, E. BARKER Radioprotection 2003, Vol. 38, n° 1, p 51-59

Summary

Avec des dépôts de 137Cs dépassant quelquefois 20 000 Bq m-2, certains coteaux de la vallée du Rhône ont été assez fortement touchés par les retombées de l'accident de Tchernobyl. C'est le cas à Cornas (Ardèche) près de Valence et à Vinsobres (Vaucluse) au nord de Vaison-la-Romaine. La vigne occupe dans ces régions l'essentiel des surfaces agricoles, pour la production d'un vin réputé. Cette étude montre que les conséquences des retombées de l'accident de Tchernobyl pour les vins de la vallée du Rhône ont été visibles mais très faibles. L'activité en 137Cs du vin produit en 1986 n'a pas atteint 1 Bq/l. Ces conséquences très limitées sont dues à la date des dépôts qui sont intervenus début mai 1986, alors que les vignes développaient à peine leurs premières feuilles. Depuis 1980, l'activité en 137Cs du vin a fortement décru jusqu'à revenir en 2000 à un niveau proche de celle d'avant l'accident : quelques millibecquerels par litre. Le césium ajouté aux sols, dans des proportions pourtant importantes, se trouve essentiellement dans les 20 premiers centimètres et est peu disponible pour les racines de la vigne. ABSTRACT Influence of the Chernobyl fallout on 137Cs wine activities on the Rhône valley. Some parts of the Rhône valley have been quite strongly affected by the Chernobyl fallout, with 137Cs deposits sometimes higher than 20 000 Bq m-2. In those regions, most of agricultural surfaces are devoted to vineyards for famous vintages. This study shows that the consequences of the Chernobyl fallout in wine were visible but very weak. 137Cs wine activities did not reached 1 Bq l-1. Such limited consequences are linked to the date of the deposit, the first week of May 1986, at the beginning of vineyard plant foliar development. Since 1986, this activity has strongly decreased to be in 2000 close to those existing before the accident: some millibecquerel per litre. 137Cs activities in soil, mainly contained within the 20 first centimetres, are weakly available for vineyard roots.

Close

Send to a friend

The information you provide in this page are single use only and will not be saved.
* Required fields

Recipient's email:*  

Sign with your name:* 

Type your email address:*   

Add a message :

Do you want to receive a copy of this email?

Send

Cancel

Close

WP_IMPRIMER_TITLE

WP_IMPRIMER_MESSAGE

Back

Ok