SharePoint
Aide
IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Search our site :

ok

Contact us :

ok
En Fr

Enhancing Nuclear Safety


Research

Publications

Etude histologique d’un cas d’accident d’irradiation localisée aiguë à fortes doses : Accident de Lia (Géorgie 2001)

V. Durand, M. Benderitter

6ème Colloque international de radiobiologie fondamentale et appliquée, Batz (France) 30 juin-4 juillet, in French

Summary

La victime de cet accident a été hospitalisée au CTB (HIA Percy – Clamart - France) 3 mois après son exposition accidentelle à une source de strontium 90, pour y subir un traitement du territoire radio nécrosé. Une exérèse du tissu cutané exposé, a été pratiquée par les chirurgiens. Le déchet opératoire recueilli, a permis une étude histologique de l’atteinte du tissu cutané après irradiation. Différentes biopsies ont été réalisées sur cette pièce chirurgicale en respectant un gradient d’atteinte, basé sur des critères cliniques. Histologiquement, au vue des résultats après coloration au HES et des marquages au Ki 67, Bax, caspase 3 et kératines 10 et 14, cette atteinte se traduit par une épidermolyse progressive et marquée des zones centrales de la lésion. Une atteinte progressive du compartiment vasculaire résultant de processus apoptotiques (déséquilibre de l’expression de Bax/Bcl2) aboutit à une perte d’intégrité de la micro-vascularisation  en position centrale de la lésion. Cette micro-vascularisation est également le siège du développement d’une thrombose (vwf, HES). Une fibrose des gros vaisseaux a été également observées (coloration au rouge Sirius, marquage du TGFb1) dans le derme profond des zones centrales de la lésion. Nous avons pu également mettre en évidence le développement d’un état inflammatoire important se développant selon un gradient orienté vers le centre de la lésion. Une activation de l’endothélium vasculaire (ICAM-1) de certains vaisseaux pourrait être à l’origine de l’infiltration massive de cellules inflammatoires (lymphocytes T, macrophages, neutrophiles). Enfin, nous avons pu également conclure sur le développement d’un état pré-fibrotique du tissu irradié sur la base de plusieurs critères : dépôt de collagène dans la matrice extra-cellulaire (coloration au rouge Sirius), production et piégeage de TGFb1 dans la matrice et présence accrue de fibroblastes proliférant, essentiellement localisés dans le derme profond des zones centrales de la lésion.
Cette étude histologique a permis de mettre en évidence l’instauration d’un état inflammatoire et pré-fibrotique de cette lésion cutanée radio-iduite. Ces critères histologiques concordent avec la description clinique de la lésion (desquamation humide de la zone centrale de la lésion) et sont cohérents avec le délai post-irradiation et la dose supposée reçue par la victime.

Send Print

More information


Close

Send to a friend

The information you provide in this page are single use only and will not be saved.
* Required fields

Recipient's email:*  

Sign with your name:* 

Type your email address:*   

Add a message :

Do you want to receive a copy of this email?

Send

Cancel

Close

WP_IMPRIMER_TITLE

WP_IMPRIMER_MESSAGE

Back

Ok