SharePoint
Aide
IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Search our site :

ok

Contact us :

ok
En Fr

Enhancing Nuclear Safety


Research

Publications

Modifications de la circulation entérohépatique des acides biliaires après irradiation

P. Scanff, S. Grison et N.M. Griffiths

6ème Colloque international de radiobiologie fondamentale et appliquée, Batz (France) 30 juin-4 juillet, in French

Summary

L’exposition aux rayonnements ionisants, accidentelle ou thérapeutique, engendre des dysfonctionnements gastro-intestinaux dans lesquels les acides biliaires pourraient être impliqués tant à court qu’à plus long terme. En effet, une augmentation de leur concentration dans l’intestin et un changement qualitatif de leur pool participent à l’apparition des diarrhées après irradiation. Ces changements qualitatifs et quantitatifs du pool biliaire trouvent probablement leur origine dans des modifications de la circulation entérohépatique de ces composés.

Les effets de l’irradiation sur le cycle entérohépatique des acides biliaires ont donc été étudiés, in vivo, chez le Rat, 3 jours après une irradiation totale g (60Co) de 8Gy. Une technique de drainage biliaire (washout) a permis d’évaluer simultanément l’absorption intestinale et la sécrétion hépatique du pool des acides biliaires totaux mais également de chacun des acides biliaires.

Les résultats montrent que l’absorption intestinale des acides biliaires est globalement diminuée avec des différences importantes en fonction de la nature des acides biliaires puisque l’absorption des acides biliaires les plus hydrophiles (taurocholate (TC) et btauromuricholate (TMC)) est diminuée tandis que celle des plus hydrophobes comme le taurochénodésoxycholate (TCDC) est fortement augmentée. De façon concomitante, la sécrétion hépatique est augmentée pour TC, diminuée pour TMC et inchangée pour TCDC et GC (glycocholate).

L’irradiation entraîne donc des modifications du recyclage entérohépatique des acides biliaires tant au niveau de leur réabsorption intestinale que de leur sécrétion hépatique suggérant des modifications concomitante des mécanismes de leur transport intestinal et de leur biosynthèse hépatique. Ces altérations conduisent à une accumulation d’acides biliaires dans l’intestin, laquelle pourrait être un élément capital dans la genèse des dysfonctionnements intestinaux radio-induits compte tenu des effets délétères connus des acides biliaires en situation de stase intestinale.

Send Print

More information


Close

Send to a friend

The information you provide in this page are single use only and will not be saved.
* Required fields

Recipient's email:*  

Sign with your name:* 

Type your email address:*   

Add a message :

Do you want to receive a copy of this email?

Send

Cancel

Close

WP_IMPRIMER_TITLE

WP_IMPRIMER_MESSAGE

Back

Ok