SharePoint
Aide
IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire

Search our site :

ok

Contact us :

ok
En Fr

Enhancing Nuclear Safety


Research

Publications

DEVELOPPEMENT D’UN MODELE D’EVALUATION DE LA DISPERSION D’UN POLLUANT DANS LE CHAMP PROCHE DE SA ZONE D’EMISSION

D. Guerra, L. Ricciardi -
Revue Salles Propres

Document type > *Article de revue

Keywords > simulation, transfer

Research Unit > IRSN/DSU/SERAC

Authors > GUERRA Davide, RICCIARDI Laurent

Publication Date > 01/10/2003

Summary

Dans toute industrie concernée par un risque de contamination, la protection des opérateurs ou d’un procédé industriel et la surveillance d'un environnement de travail passent en tout premier lieu par la connaissance de la concentration d’un aérocontaminant (polluant gazeux ou particulaire) susceptible d’atteindre un produit, d’être inhalé par un opérateur ou détecté par un appareil de surveillance de l’ambiance. Actuellement, deux approches sont menées à l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire afin d'évaluer la dispersion d'un contaminant dans un local de travail : - une approche locale, destinée à caractériser la dispersion d'un contaminant dans le champ proche d'une source d'émission. Deux situations doivent être distinguées à ce niveau selon les conditions d'émission : en situation accidentelle, la dispersion est due principalement à la vitesse d'émission au travers d'un orifice (par exemple, cas d’une brèche sur une enceinte sous pression ou sur une canalisation) ; en situation non-accidentelle, dans le cas où l’émission de la fuite considérée est faible ou difficile à quantifier, la dispersion de contaminant est due essentiellement à la diffusion turbulente dans le champ proche [1] ; - une approche plus globale, visant à évaluer les transferts d'un contaminant dans l'ensemble du local où se situe la source de contamination, la dispersion étant dans ce cas pilotée par les écoulements d'air dus à la ventilation du local et aux courants de convection naturelle (dans l'hypothèse où les effets de densité du contaminant sont négligeables). Une première application montrant un exemple de simulation des écoulements d'air dans une installation expérimentale pour différentes configurations de ventilation a été présentée dans un précédent article [6]. Ce premier exemple illustrait donc l’approche globale de la dispersion d’un contaminant. L’objet du présent article est de présenter une approche plus locale de la dispersion d’un contaminant dans le champ proche d’une source d’émission, et dans le cas particulier d’une situation accidentelle.
Send Print

Plus d'informations


Close

Send to a friend

The information you provide in this page are single use only and will not be saved.
* Required fields

Recipient's email:*  

Sign with your name:* 

Type your email address:*   

Add a message :

Do you want to receive a copy of this email?

Send

Cancel

Close

WP_IMPRIMER_TITLE

WP_IMPRIMER_MESSAGE

Back

Ok