SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Origine du marquage en uranium dans la nappe phréatique de la plaine du Tricastin : l'IRSN a présenté son rapport aux habitants

 24/09/2010

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

De gauche à droite : Vincent Rebour(IRSN), Jean-Christophe Gariel (IRSN), François Rollinger (IRSN), Jean-Claude Darras, Présidence de la réunion, ancien Président du Tribunal Administratif de Marseille et membre de plusieurs commissions particulières de Débat public (CPDP), Yves le Bellec, Maire de Pierrelatte, Gérard Chaumontet, vice-président du Conseil général de la Drôme et Jean-Pierre Lambertin, Vice Président délégué du Conseil général de Vaucluse et Maire de Lapalud. © Noak/Le bar Floréal/IRSN.L'IRSN a présenté, mercredi 22 septembre 2010 à Pierrelatte (Drôme), son rapport. Réalisé après une fuite d'uranium du site nucléaire du Tricastin en juillet 2008, ce rapport a été l’objet d’une réunion-débat avec les habitants de la région. Le débat public, qui s'est tenu dans la soirée, a réuni environ 140 personnes parmi lesquelles, des élus locaux, des représentants d'AREVA et des associations.

Suite au déversement accidentel dans l’environnement d’une solution contenant de l’uranium (dans la nuit du 7 au 8 juillet 2008 dans l’usine SOCATRI du Tricastin) et en réponse à une saisine du Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, l’IRSN a mené une campagne de mesures d’uranium dans les eaux de la nappe phréatique autour du site nucléaire du Tricastin en faisant participer des associations et des laboratoires environnementaux locaux.

La participation de ces derniers fait pleinement partie, tout comme la réunion publique ouverte à toute la population, des missions d’ouverture à la société, de transparence et de partage des connaissances de l’Institut. L’aspect collaboratif de l’étude ici présentée a été à l’origine d’un échange de grande qualité entre les différents intervenants de ce débat public.

Le rapport de l'IRSN conclut que, alors que les valeurs plus élevées en uranium observées dans la nappe alluviale sur la commune de Bollène (Vaucluse) sont vraisemblablement liées à l’activité passée du site nucléaire, celles observées sur la commune de Lapalud (Vaucluse) seraient d’origine naturelle (Pour en savoir plus : lire le communiqué de presse du 17 septembre 2010).


> Télécharger le rapport de l’IRSN (document PDF).

Avis et rapports
Avis aux autorités 18/08/2017 Nouveaux avis de l'IRSN de Juillet 2017
Avis aux autorités 01/08/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Juillet 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
18/08/2017 - 15:03 @suretenucleaire Avis IRSN sur modification système de récupération des eaux de l'usine FBFC @AREVAfr Romans-sur-Isère https://t.co/qYPn4kqcDi
18/08/2017 - 15:01 @suretenucleaire Avis IRSN sur demande autorisation mise en service Fosse 40 de l'atelier E/EV SE de l'Usine UP3-A @AREVAlaHague https://t.co/IGcShqXq8E
18/08/2017 - 14:58 @suretenucleaire Avis IRSN sur suivi engagements relatifs aux alimentations électriques & contrôle-commande pr installation @iterorg https://t.co/p5uLP0d1kM
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances