SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

L’IRSN confirme ses résultats de mesures dans le cadre de la surveillance de la radioactivité du territoire français après l’accident de Fukushima

 26/05/2011

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Dans son communiqué du 25 mai 2011, la CRIIRAD indique que l’IRSN aurait omis sciemment de diffuser des résultats prouvant une contamination radioactive de l’air d’une grande partie du territoire à partir du 22 mars 2011. De plus, ces résultats seraient supposés être 20 fois supérieurs à la valeur obtenue par l’IRSN sur le prélèvement de particules d’air effectué le 24 mars sur le Puy de Dôme, qui a permis de détecter pour la première fois de l’iode 131 particulaire. L’institut réfute ces allégations qui proviennent à son avis d’une erreur d’interprétation par la CRIIRAD des résultats de surveillance disponibles sur le site internet du Réseau national de mesures de la radioactivité dans l’environnement (RNM).


Il est important de rappeler que le Réseau national de mesures de la radioactivité de l’environnement met à la disposition du public l’ensemble des résultats de mesures de la radioactivité dans l’environnement en France, transmis à la fois par les autorités, certains laboratoires associatifs, les organismes d’expertise, et les exploitants nucléaire, soit environ 64 contributeurs.
Ce réseau n’est pas un réseau d’alerte, et par conséquent il n’est pas conçu pour restituer des informations en temps réel comme précisé sur la page d’accueil de son site internet.
Dans son interprétation des résultats de mesures, la CRIIRAD a omis de rechercher les informations relatives à la durée de prélèvement de l’air qui était d’une dizaine de jours.


L’IRSN, dans le cadre de sa mission, assure une surveillance de la radioactivité du territoire français. Dès le 12 mars 2011, l’institut a mis en place en France un plan de surveillance renforcée pour suivre l’évolution de la contamination du territoire français par les rejets de l’accident de Fukushima. Toutes les données acquises par l’IRSN depuis le début de cet événement ont été diffusées par l’intermédiaire de bulletins d’information (14 bulletins ont été publiés entre le 24 mars et le 22 avril). Un site internet cartographique (CRITER) a également été mis en ligne spécifiquement par l’IRSN pour restituer les résultats liés à l’événement de Fukushima.


Par ailleurs l’institut fera une analyse scientifique de ces données. Ce travail sera rendu public et permettra à la communauté scientifique nationale et internationale de bénéficier de l’expertise et de la connaissance acquise lors de cet événement.


Cette polémique est susceptible de porter atteinte de manière injustifiée à la réputation de l’institut qui assure en toute transparence une mission de service public sur le risque nucléaire et radiologique. L’IRSN s’efforce chaque jour, depuis sa création en 2002, d’informer le public, de répondre à ses inquiétudes, avec l’objectivité et la rigueur qu’appelle la démarche scientifique qu’il met en œuvre dans le cadre de sa mission de protection de la population.

> Télécharger la note technique "Réponse de l’IRSN au communiqué de la CRIIRAD du 25 mai 2011 relatif à la  contamination des masses d’air sur le territoire national après l’accident de Fukushima" (document pdf).

Avis et rapports
Avis aux autorités 16/04/2018 Nouveaux avis de l'IRSN de Mars 2018
Avis aux autorités 03/04/2018 Avis de l'IRSN à l'ASN de Mars 2018
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
25/04/2018 - 11:16 @IRSNFrance RT @PRC_CNRS: Un arrêté du 6 mars 2018 précise le cadre de l’étude relative à l’utilisation du heaume ventilé lors d’opérations de #désamia…
25/04/2018 - 10:01 @radioprotection RT @IRSNFrance: Louis-Michel GUILLAUME a été nommé – par décret (JO du 25 avril 2018) - directeur général adjoint chargé des missions rel…
25/04/2018 - 10:01 @radioprotection RT @IRSNFrance: 25th April/ Louis-Michel GUILLAUME was appointed by decree Deputy-Director General in charge of defence-related missions of…
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances