SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Analyse de l’IRSN sur la concentration de tritium mesurée par l’ACRO dans un prélèvement d’eau de mer effectué dans la baie d’Ecalgrain le 17 octobre 2012

 08/04/2013

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

Dans le cadre de son autorisation de rejets, l’usine AREVA de la Hague procède régulièrement à des rejets d’effluents liquides radioactifs dans la mer de la Manche au large de l’anse des Moulinets.

 

L’Association pour le Contrôle de la Radioactivité de l'Ouest (ACRO) a indiqué, dans un communiqué en date du 27 mars 2013, qu’elle avait relevé une valeur anormale (110 Bq/L) de tritium dans de l’eau de mer prélevée le 17 octobre 2012 dans la baie d’Ecalgrain, environ 3,5 km au nord du point de rejet de l’usine de la Hague.

 

Dans le cadre de sa mission de surveillance de la radioactivité dans l’environnement, l’IRSN mesure régulièrement le tritium dans l’eau de mer le long du littoral français et a effectué une analyse sur la concentration en tritium mesurée par l’ACRO.

 

L’ensemble des travaux expérimentaux in situ et de modélisation menés ces dernières années par l’IRSN sur la dispersion des effluents liquides de l’usine de la Hague montre que, à l'échelle de un à deux jours, celle-ci est très largement gouvernée par les courants de marée et dans une moindre mesure par les conditions météorologiques. Dans ces conditions, pour un point donné situé à quelques kilomètres de l’émissaire, des variations très importantes et rapides de la concentration de tritium peuvent être observées selon l’heure à laquelle sera effectué le prélèvement.

 

La valeur de 110 Bq/L observée par l’ACRO en octobre 2012 correspond donc très probablement, comme le démontrent les simulations effectuées par l’IRSN, à un prélèvement effectué durant un de ces pics de concentration. Les études menées par l’IRSN montrent par ailleurs que la concentration de tritium dans les organismes marins (exprimée en Bq/kg) est similaire à celle mesurée dans l’eau de mer (Bq/L). Le réexamen, à la lumière de ces éléments, des évaluations dosimétriques détaillées effectuées par le GRNC permet de conclure que ces pics de concentration de tritium ont une influence négligeable sur celles-ci.

 

 

 Télécharger la note d'information de l'IRSN « Analyse de l’IRSN sur la concentration de tritium mesurée par l’ACRO dans un prélèvement d’eau de mer effectué dans la baie d’Ecalgrain le 17 octobre 2012 » (pdf)

 

En direct sur twitter
04/08/2017 - 12:24 @IRSNFrance @Plascienviro @Plascilab_ @iffo_rme @PlaneteSciences les ingénieurs de @IRSNFrance participent à la journée de mont… https://t.co/0dwVwsPA9k
04/08/2017 - 11:25 @IRSNFrance RT @Plascienviro: Journée de montage du capteur Open radiation entre partenaires @Plascilab_ @iffo_rme @IRSNFrance @PlaneteSciences https:/…
03/08/2017 - 14:36 @IRSNFrance RT @mpbigot: @AudreyLive14 @IRSNFrance une bonne nouvelle https://t.co/sfXsHpNVV9
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances