SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Renforcer la sûreté des installations nucléaires françaises à la suite de l’accident de Fukushima : le concept de « noyau dur » de sûreté

 22/11/2013

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

La potentialité d’un tsunami dévastateur de hauteur très supérieure à celle retenue à la conception des quatre premiers réacteurs du site de Fukushima Daiichi était connue de l’exploitant TEPCO et de l’autorité de sûreté japonaise NISA avant l’accident. Cependant, confronté à la problématique difficile d’une situation caractérisée par la probabilité extrêmement faible d’un tel évènement, associée à la perception d’une nécessité pour y faire face de modifications importantes des installations, le système japonais de sûreté nucléaire a tardé dans la prise en compte de ce risque.

 

Tirant les enseignements de cette séquence majeure de l’histoire de l’industrie électronucléaire, le système français de sûreté nucléaire a décidé d’affronter cette problématique des évènements rares, dont le niveau excède celui du dimensionnement des installations nucléaires et dont l’occurrence pourrait alors mettre en difficulté certaines d’entre-elles, avec des conséquences potentiellement lourdes pour l’environnement et la population.

 

Les évaluations complémentaires de sûreté des installations nucléaires françaises ont conduit à examiner leur comportement face à ces situations extrêmes. Cet examen, réalisé en 2011 à la fois par EDF et les autres exploitants nucléaires d’une part, et par l’IRSN d’autre part, a mis en évidence des scénarios de défaillances multiples si certaines circonstances exceptionnelles mais possibles se trouvaient malencontreusement réunies.

 

Ce constat a amené l’IRSN à proposer le concept de « noyau dur », destiné à renforcer la capacité des opérateurs à conserver la maîtrise des fonctions vitales de sûreté des installations sensibles afin d’éviter les rejets massifs. Cette démarche novatrice s’inscrit dans la logique du concept de défense en profondeur utilisé pour la conception des installations nucléaires. Elle se place également dans la continuité de l’approche française de la sûreté qui encourage une recherche continue d’améliorations de la sûreté des installations.


Télécharger la note de l’IRSN : Renforcer la sûreté des installations nucléaires françaises à la suite de l’accident de Fukushima : le concept de « noyau dur » de sûreté (document pdf)

 

A lire également dans notre Base de connaissances :
Tirer les leçons de la catastrophe de Fukushima pour faire avancer la sûreté en France

En direct sur twitter
04/08/2017 - 12:24 @IRSNFrance @Plascienviro @Plascilab_ @iffo_rme @PlaneteSciences les ingénieurs de @IRSNFrance participent à la journée de mont… https://t.co/0dwVwsPA9k
04/08/2017 - 11:25 @IRSNFrance RT @Plascienviro: Journée de montage du capteur Open radiation entre partenaires @Plascilab_ @iffo_rme @IRSNFrance @PlaneteSciences https:/…
03/08/2017 - 14:36 @IRSNFrance RT @mpbigot: @AudreyLive14 @IRSNFrance une bonne nouvelle https://t.co/sfXsHpNVV9
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances