SharePoint
Aide

Toutes les actualités

Recherche : Premiers résultats de l’étude épidémiologique INWORKS sur le risque de leucémie chez les travailleurs de l’industrie nucléaire

 23/06/2015

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

INWORKS est une étude épidémiologique de mortalité chez les travailleurs de l’industrie nucléaire coordonnée par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC, www.iarc.fr), et à laquelle participent l'IRSN, le NIOSH (National Institute for Occupational Safety and Health, http://www.cdc.gov/niosh/) pour les Etats-Unis, le PHE-CRCE (Public Health England’s Centre for Radiation, Chemical and Environmental Hazards, www.gov.uk/government/organisations/public-health-england) pour le Royaume-Uni, l’Université de Caroline du Nord (UNC, http://www.unc.edu/) et le Center for Research in Environmental Epidemiology (CREAL, www.creal.cat/en_index.html).

L’étude regroupe des cohortes de travailleurs français, américains et britanniques employés dans l’industrie nucléaire (préparation du combustible, recherche, production d’électricité, retraitement des combustibles irradiés) et surveillés pour une exposition externe aux rayonnements ionisants par le port de dosimètres individuels. La population étudiée dans INWORKS inclut plus de 300 000 travailleurs, hommes et femmes employés à partir du milieu des années 1940. La cohorte française de plus de 59 000 individus incluse dans INWORKS regroupe des travailleurs d’AREVA NC, du CEA et d’EDF.

INWORKS a pour objectif de vérifier la validité des hypothèses sous-jacentes au système actuel de radioprotection des travailleurs qui repose sur une extrapolation des connaissances des risques radio-induits tirées du suivi épidémiologique des survivants des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki.

Il s'agit de l’étude épidémiologique la plus importante jamais réalisée visant à quantifier les risques sanitaires potentiellement associés à une exposition chronique à de faibles doses de rayonnements ionisants.

Les premiers résultats d’INWORKS renforcent la preuve de l’existence d’une relation entre le risque de leucémie et l’exposition aux rayonnements ionisants. Ils montrent notamment que cette relation est observée pour des expositions chroniques à de faibles doses de rayonnements, comme le sont les expositions professionnelles, confortant ainsi l’une des bases du système de radioprotection actuel.

 

Télécharger la note sur la "Publication des premiers résultats de l’étude épidémiologique INWORKS sur le risque de leucémie et de lymphome chez les travailleurs de l’industrie nucléaire exposés de façon chronique à de faibles doses de rayonnements ionisants" (format pdf)

 

En savoir plus sur cette publication dans notre rubrique "La Recherche"

 

 

En direct sur twitter
23/08/2016 - 17:30 @radioprotection Recherches en #radioécologie à #Tchernobyl : le consortium Comet organise un workshop les 30 et 31 août 2016 https://t.co/jGhNfgHKUm
23/08/2016 - 11:00 @suretenucleaire Avis IRSN sur agressions externes retenues pr mise en place du noyau dur sur réacteurs EDF https://t.co/BXg1aJnzNk https://t.co/GyzFXLIfZM
23/08/2016 - 09:55 @IRSNFrance [Série de l'été #5] #Radioactivité & #déchets nucléaires > https://t.co/mjwIrgFiDn #FB https://t.co/AQqIBUk0vh
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances