SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

L’IRSN publie le bilan 2014 de la surveillance de la radioactivité en Polynésie française

 15/09/2015

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 


Le niveau de radioactivité constaté en 2014 en Polynésie française reste à un très bas niveau, selon le dernier bilan réalisé par l’IRSN. Cette phase de stabilité débutée au milieu des années 1990 succède à la période de diminution régulière des niveaux de radioactivité après l’arrêt des essais atmosphériques français d’armes nucléaires en 1974.


Réalisée dans sept îles représentatives des cinq archipels de la Polynésie, la surveillance exercée par l’IRSN évalue la radioactivité du domaine physique (air, eau de mer, eau douce et sol). L’Institut mesure également les concentrations en radionucléides dans les produits alimentaires (poissons de haute mer, poissons et autres produits de lagon, légumes, fruits, viandes, lait et boissons).


Consulter le rapport en version feuilletable IRSN/PRP-ENV/SESURE : Bilan de la surveillance de la radioactivité en Polynésie française en 2014


Télécharger le rapport IRSN/PRP-ENV/SESURE : Bilan de la surveillance de la radioactivité en Polynésie française en 2014 (PDF, 1,36 Mo)

Télécharger l'annexe du rapport IRSN/PRP-ENV/SESURE-22 : Annexe du bilan de la surveillance de la radioactivité en Polynésie française en 2014 (PDF, 1,05 Mo)

Télécharger le rapport IRSN/PRP-ENV/SESURE 2015-34 en Tahitien : Parau puohu no te hi’o po’a ra’a o te vi ‘i vi’i atomi I Porinetia Farani te matahiti 2014 (PDF, 2,25 Mo)

En 2014, le bilan de l’IRSN a été réalisé à partir de 53 prélèvements issus du domaine physique et 141 prélèvements de denrées alimentaires. Par ailleurs, et pour la première fois, l’IRSN a étendu le suivi radiologique aux atolls militaires, avec l’analyse d’échantillons de poissons et d’eau de mer de l’atoll de Moruroa.


 

Une radioactivité artificielle très faible

 

Activité en césium 137 dans les aérosols prélevés à Tahiti de janvier 1971 à décembre 2014 Activité en césium 137 dans les aérosols prélevés à Tahiti de janvier 1971 à décembre 2014
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
En 2014, les niveaux de radioactivité dans les cinq archipels sont restés stables à un très bas niveau. Cette radioactivité résiduelle est essentiellement attribuable au césium 137. Il témoigne de la rémanence des retombées anciennes des essais atmosphériques d’armes nucléaires.

 

La dose « ajoutée » par la radioactivité d’origine artificielle est toutefois inférieure à 5 microsievert par an (µSv/an). Elle représente moins de 0,5% de la dose totale due à l’irradiation naturelle observée dans le Pacifique sud (1 000 µSv/an en moyenne).


Afin de mieux appréhender l’irradiation d’origine naturelle, l’IRSN a réalisé depuis 2010, une cartographie détaillée de certaines îles ou atolls. L’Institut constate des niveaux d’exposition très bas, inférieurs en moyenne  à 1 000 µSv/an. Cependant, dans les îles hautes, des valeurs plus élevées ont été relevées en présence de roches volcaniques. La valeur la plus élevée, 6 000 µSv/an, a été observée à Tubuai.


 

Pas d’impact de Fukushima dans les eaux de Polynésie

 

Concentration en césium 137 dans l'eau de mer en Polynésie depuis 1983 Concentration en césium 137 dans l'eau de mer en Polynésie depuis 1983
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
La surveillance renforcée mise en place à la suite de l’accident nucléaire de Fukushima, au Japon, s’est poursuivie en 2014. Une attention particulière est portée aux poissons de haute mer pouvant véhiculer une contamination du Pacifique nord vers le Pacifique sud. Ce transport de la radioactivité a été relaté en 2011 à proximité des côtes de la Californie.

 

Pour la Polynésie française, les mesures effectuées depuis septembre 2011, confirment l’absence d’impact lié aux rejets radioactifs toujours importants dans le domaine marin japonais depuis la catastrophe de mars 2011. Le césium 134 n’a jamais été détecté dans les prélèvements de poissons de mer et aucune augmentation de césium 137 n’a été détectée. La concentration de césium 137 observable est toujours issue des résidus des retombées des essais d’armes nucléaires.


Télécharger le rapport IRSN/PRP-ENV/SESURE : Bilan de la surveillance de la radioactivité en Polynésie française en 2014 (PDF, 1,36 Mo)

Télécharger l'annexe du rapport IRSN/PRP-ENV/SESURE-22 : Annexe du bilan de la surveillance de la radioactivité en Polynésie française en 2014 (PDF, 1,05 Mo)

Télécharger le rapport IRSN/PRP-ENV/SESURE 2015-34 en Tahitien : Parau puohu no te hi’o po’a ra’a o te vi ‘i vi’i atomi I Porinetia Farani te matahiti 2014 (PDF, 2,25 Mo)




 

Avis et rapports
Avis aux autorités 16/10/2017 Nouveaux avis de l'IRSN de Septembre 2017
Avis aux autorités 02/10/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Septembre 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
18/10/2017 - 11:31 @IRSNFrance #Radon, changeons d’air ! Claire Gréau, experte IRSN, et Mme Berton échangent sur travaux de remédiation @neosfair… https://t.co/jBhfuoyYOi
18/10/2017 - 11:23 @IRSNFrance RT @neosfair: Ce 18/10, animation d'un atelier sur le #radon. L'occasion de présenter les résultats obtenus dans une maison que nous avons…
18/10/2017 - 06:01 @suretenucleaire Jusqu'au 22 oct., inscrivez-vous ! EUROSAFE, le rendez-vous des organismes de sûreté nucléaire européens, à Paris.… https://t.co/ZuzmjSgLL4
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances