SharePoint
Aide

Toutes les actualités

L’IRSN publie la cartographie du potentiel radon pour la France d’Outre-Mer

 18/11/2015

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

L’IRSN a été sollicité par l’Autorité de Sûreté Nucléaire pour réaliser une cartographie du potentiel radon pour la France d’Outre-Mer (DROM-COM) : Guyane, Antilles françaises, St-Pierre-et-Miquelon, Mayotte, Wallis et Futuna, Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, La Réunion.

 

La méthode appliquée vise à estimer le potentiel radon des formations géologiques, c’est-à-dire leur capacité à générer du radon en surface. Elle consiste à prendre en compte les principaux paramètres influençant, d’une part, la production du radon dans le sous-sol et, d’autre part, le transport de ce gaz depuis sa source jusqu’à la surface. Cette approche est fondée sur la compilation et l’exploitation des données géologiques disponibles. Elle est similaire à celle développée et mise en œuvre par l’IRSN pour la France métropolitaine à la demande de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, au cours des années 2008 et 2009.

 

Qu’est-ce que le radon ?
Le radon est un gaz radioactif issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents naturellement dans le sol et les roches.
En se désintégrant, il forme des descendants solides, eux-mêmes radioactifs. Ces descendants peuvent se fixer sur les aérosols de l’air et, une fois inhalés, se déposer le long des voies respiratoires en provoquant leur irradiation.


Pourquoi s’en préoccuper ?
Le radon est classé par le Centre international de recherche sur le cancer comme cancérigène certain pour le poumon depuis 1987. D’après les évaluations conduites en France, le radon serait la 2nde cause de cancer du poumon, après le tabac et devant l’amiante.

  

Cette cartographie conduit à classer les communes en 3 catégories : les communes à potentiel moyen ou élevé, les communes à potentiel faible, les communes à potentiel faible mais sur lesquelles des facteurs géologiques particuliers peuvent faciliter le transfert du radon vers les bâtiments.

 

Le fait qu’une habitation soit localisée dans une commune à potentiel moyen ou élevé ne signifie pas forcément qu’elle présente des concentrations en radon importantes. Elle a toutefois nettement plus de risque d’en présenter que la même habitation située dans une zone à potentiel faible. Les concentrations peuvent par ailleurs atteindre des niveaux très élevés pour des caractéristiques architecturales ou des conditions de ventilation défavorables. Compte-tenu du risque sur la santé associé au radon, il est dans ce cas important d’évaluer plus précisément l’exposition en réalisant un dépistage, qui consiste à mesurer les concentrations du radon à l’aide de détecteurs (dosimètres radon).

 

 

Accédez aux outils cartographiques du potentiel radon des DROM-COM : 

 

Guyane
Guyane

Antilles françaises
Antilles françaises

Saint-Pierre-et-Miquelon​
Saint-Pierre-et-Miquelon

Mayotte
Mayotte

Wallis et Futuna
Wallis et Futuna

Polynésie française
Polynésie française

Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie

La Réunion
La Réunion

 

 

Voir la carte du potentiel radon des communes pour la France métropolitaine.

 

Consultez tous nos dossiers d'information sur le radon.

 

 

En direct sur twitter
24/06/2016 - 14:22 @IRSNFrance Le bilan 2015 à paraître prochainement ... https://t.co/zsn1MO0Dl7
24/06/2016 - 08:00 @radioprotection Congrès National de #Médecine et #Santé au Travail : dernier jour pour rencontrer les experts de l'IRSN => Stand n°2
23/06/2016 - 14:55 @IRSNFrance 2/2 [17h45_Symposium IRSN] P.Scanff & H.Roy répondent à toutes vos questions : #Réglementation #Radioprotection #MédecineDuTravail #SISERI
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances