SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Redémarrage des réacteurs belges Doel 3 et Tihange 2

 07/12/2015

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

​​Le 17 novembre 2015, l'Autorité de sûreté belge, l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), a autorisé l'exploitant Electrabel à redémarrer les réacteurs Doel 3 et Tihange 2. Ces deux réacteurs étaient à l’arrêt après la découverte de défauts dans leur cuve.

 

L’AFCN a publié sur son site un dossier complet dans le cadre de la délivrance de cette autorisation de redémarrage.

 

Les défauts détectés en 2012 dans le matériau des cuves ont été caractérisés comme étant des défauts dus à l’hydrogène. De tels défauts peuvent apparaître dans les pièces forgées lors de leur refroidissement lorsque le dégazage par traitement thermique après le forgeage ne permet pas d’éliminer suffisamment l’hydrogène présent dans l’acier.

 

Depuis 2012, Electrabel a transmis à l’AFCN un ensemble de dossiers portant sur la détection et la caractérisation de ces défauts, leur possible évolution, leur impact sur les caractéristiques mécaniques du matériau de la cuve ainsi que sur leur nocivité en conditions de fonctionnement normales et accidentelles.

 

L’AFCN a analysé ces dossiers en faisant notamment appel à des experts internationaux, dont l’IRSN.

 

L’IRSN note le travail important effectué par l’autorité de sûreté belge et ses appuis techniques, notamment BEL V, membre de l’Association Européenne des organismes scientifiques et techniques de sûreté nucléaire (ETSON), pour motiver cette autorisation.

 

L’IRSN relève que les travaux menés par Electrabel ont permis de conclure à l’absence de nocivité des défauts affectant les cuves des réacteurs Doel 3 et Tihange 2. Cette conclusion n’appelle pas de commentaire de l’IRSN en l’état des éléments dont il dispose. L’institut estime en tout état de cause satisfaisant le renforcement des contrôles en service des cuves pour s’assurer de l’absence d’évolution des défauts présents. Il est en effet prévu un contrôle par ultrasons des cuves lors du premier arrêt pour rechargement puis au moins tous les trois ans.

 

L’IRSN rappelle qu’après la découverte de défauts sur les cuves belges, un procédé de contrôle similaire a été mis en œuvre sur un certain nombre de cuves en France pour confirmer l’absence de défauts du même type.

 

Télécharger la note d'information de l'IRSN du 7 décembre 2015 sur le redémarrage des réacteurs Doel 3 et Tihange 2

 

Avis et rapports
Avis aux autorités 18/08/2017 Nouveaux avis de l'IRSN de Juillet 2017
Avis aux autorités 01/08/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Juillet 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
18/08/2017 - 15:03 @suretenucleaire Avis IRSN sur modification système de récupération des eaux de l'usine FBFC @AREVAfr Romans-sur-Isère https://t.co/qYPn4kqcDi
18/08/2017 - 15:01 @suretenucleaire Avis IRSN sur demande autorisation mise en service Fosse 40 de l'atelier E/EV SE de l'Usine UP3-A @AREVAlaHague https://t.co/IGcShqXq8E
18/08/2017 - 14:58 @suretenucleaire Avis IRSN sur suivi engagements relatifs aux alimentations électriques & contrôle-commande pr installation @iterorg https://t.co/p5uLP0d1kM
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances