SharePoint
Aide

Toutes les actualités

L’IRSN publie son rapport sur la sûreté et la radioprotection du parc électronucléaire français en 2014

 17/12/2015

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

 

L’IRSN publie ce jour « le point de vue de l’IRSN sur la sûreté et la radioprotection du parc électronucléaire français en 2014 » relatif aux 58 réacteurs de production d’électricité exploités par EDF.

 

couv-infographie-surete-parc-2014.jpg

 

Pour ce faire, l’Institut a réalisé une analyse des événements significatifs déclarés par EDF et des faits les plus marquants de l’année.

 

En 2014, aucun événement significatif n’a conduit à une dégradation de la sûreté des réacteurs et la très grande majorité des événements n’a eu aucune conséquence pour les travailleurs ou l’environnement.

 

Consulter le rapport en version feuilletable « Le point de vue de l’IRSN sur la sûreté et la radioprotection du parc électronucléaire français en 2014 » 

 

Télécharger le PDF « Le point de vue de l’IRSN sur la sûreté et la radioprotection du parc électronucléaire français en 2014 » (PDF, 4,92 Mo) 

 

Télécharger l'infographie avec les chiffres-clés à retenir (PDF, 187 Ko)

 

Lire le rapport publié ce même jour sur la sûreté des installations nucléaires de base françaises (hors centrales nucléaires) en 2013 - 2014


 

 

Nombre d’événements significatifs : quel sens donner à cet indicateur ?

 

Les évolutions du nombre de ces événements ne sont pas directement liées à une évolution du « niveau de sûreté ou de radioprotection » des installations : les événements reflètent des dysfonctionnements qu’il s’agit d’analyser et de comprendre, dans le cadre de l’exploitation du retour d’expérience, pour trouver des pistes d’amélioration de la sûreté et de la radioprotection.

 

 

Sûreté : amélioration de l’organisation des activités de maintenance et de modifications matérielles

Le nombre d’événements significatifs pour la sûreté (ESS) est en baisse de 8% en 2014 par rapport à l’année 2013, confirmant ainsi la diminution constatée en 2013 par rapport à 2012.

 

Les efforts déployés pour détecter les écarts au plus tôt ont pu contribuer à ce qu’aucun événement à fort impact sur la sûreté n’ait été à déplorer en 2014 : aucun ESS n’a été classé par l’ASN au niveau 2 sur l’échelle internationale INES.

 

L’IRSN souligne une amélioration de l’organisation mise en place par EDF pour les activités de maintenance et de modifications matérielles. Toutefois, les erreurs commises lors d’activités de maintenance sont encore à l’origine de la moitié du nombre des événements significatifs pour la sûreté. A noter que le nombre de défaillances de matériels importants pour la sûreté des réacteurs est globalement en baisse par rapport à 2013.

 

Dans son rapport, l’IRSN présente son point de vue sur quelques événements marquants survenus en 2014.

 

 

Radioprotection : des disparités dans la baisse du nombre d’événements

 

Le nombre d’événements significatifs concernant la radioprotection des travailleurs est en baisse de 8% par rapport à l’année 2013 et retrouve un niveau légèrement inférieur à celui de 2012. Parmi les facteurs ayant contribué à cette baisse :

 

  • le nombre des événements liés aux contrôles gammagraphiques de l’état des soudures, a été divisé par deux, malgré un nombre d’interventions sensiblement identique ;

 

  • le nombre des écarts associés aux conditions d’accès et de séjour en zone contrôlée est en baisse, bien que ces écarts représentent toujours le plus grand nombre d’événements déclarés.

La tendance la plus marquante par rapport aux années précédentes concerne la dosimétrie du personnel avec 18 événements en 2014 (contre 11 événements en 2013), dont 17 dus au défaut de port d’un dosimètre. Toutefois, ces chiffres sont à rapprocher du nombre conséquent d’entrées en zone contrôlée.

 

En 2014, la grande majorité des événements n’ont pas entraîné de conséquences notables pour les travailleurs des centrales et l’environnement. Aucun n’événement n’a été classé au niveau 2 ou plus de l’échelle INES (un événement de niveau 2 en 2013) et trois événements ont été classés au niveau 1 (deux événements en 2013).

 

 

Analyse des évolutions en cours et à venir

 

Dans ce rapport, l’IRSN présente également les principales conclusions de son analyse des modifications prévues ou mises en œuvre par EDF en 2014 pour améliorer la sûreté des réacteurs. Il s’agit par exemple de la rénovation du contrôle-commande des réacteurs de 1 300 MWe ou des modifications apportées à la centrale de Gravelines (Nord) pour prendre en compte les risques induits par l’exploitation du futur terminal méthanier de Dunkerque.

 

 

Télécharger le rapport

 

Consulter le rapport en version feuilletable « Le point de vue de l’IRSN sur la sûreté et la radioprotection du parc électronucléaire français en 2014 » 

 

Télécharger le PDF « Le point de vue de l’IRSN sur la sûreté et la radioprotection du parc électronucléaire français en 2014 » (PDF, 4,92 Mo) 

 

Télécharger l'infographie avec les chiffres-clés à retenir (PDF,  187 Ko)

 

Lire les rapports des années précédentes

 

Lire le rapport publié ce même jour sur la sûreté des installations nucléaires de base françaises (hors centrales nucléaires) en 2013 - 2014

 

En direct sur twitter
24/06/2016 - 14:22 @IRSNFrance Le bilan 2015 à paraître prochainement ... https://t.co/zsn1MO0Dl7
24/06/2016 - 08:00 @radioprotection Congrès National de #Médecine et #Santé au Travail : dernier jour pour rencontrer les experts de l'IRSN => Stand n°2
23/06/2016 - 14:55 @IRSNFrance 2/2 [17h45_Symposium IRSN] P.Scanff & H.Roy répondent à toutes vos questions : #Réglementation #Radioprotection #MédecineDuTravail #SISERI
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances