SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liés aux actes de diagnostic médical en 2012

 13/10/2014

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 


Une augmentation modérée de l’exposition de la population principalement due à la scanographie

   
L’IRSN publie son rapport « ExPRI » relatif à l’exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical réalisés en 2012. Ce rapport, publié tous les cinq ans, actualise l’édition précédente qui concernait l’année 2007. Il analyse cette exposition par modalité d’imagerie (radiologie conventionnelle, dentaire, scanner et médecine nucléaire), par région anatomique explorée, par âge et selon le sexe du patient.
  

Les principales conclusions

81,8 millions d’actes de diagnostic utilisant les rayonnements ionisants ont été réalisés en France en 2012, soit 6% de plus qu’en 2007 en tenant compte de l’augmentation de la population observée dans le même temps. Si le nombre d’examens d’imagerie progresse, il faut rappeler que l’imagerie a un impact positif très fort sur la qualité de prise en charge des patients.


Environ 44 % de la population a bénéficié d’au moins un acte en 2012. Le pourcentage d’individus concernés augmente avec l’âge.

Bien que ne représentant que 10,4% du nombre d’actes, les examens scanner représentent 71,3 % de la dose totale délivrée (à comparer à 58% de la dose totale en 2007). La radiologie conventionnelle (hors radiologie dentaire) représente 54 % des actes pour 17,7% de la dose totale délivrée, la médecine nucléaire 1,3% des actes pour 7,8% de la dose totale délivrée, et la radiologie dentaire 33,8% des actes pour 0,2% de la dose délivrée.


 

Fréquence des actes de diagnostic médical et exposition aux rayonnements ionisant
 


En moyenne, les actes de diagnostic médical conduisent en France à une dose efficace  égale à environ 1,6 millisievert (mSv) en moyenne par an et par individu. Cette valeur se situe dans le  tiers supérieur des valeurs moyennes des pays de l’Union Européenne et est très inférieure à celle du pays européen dont la population est la plus exposée, la Belgique (2,7 mSv par an et par habitant).

Parmi les patients concernés par au moins un acte en 2012, l’exposition individuelle cumulée sur l’année est très hétérogène et inférieure à 1 mSv pour la grande majorité d’entre eux.

La dose efficace individuelle moyenne a augmenté d’environ 20 % entre 2007 et 2012. Cette augmentation est nettement moins importante que celle de la période précédente (+57% entre 2002 et 2007). Elle s’explique principalement par :

  • une augmentation d’environ 12% du nombre d’examens scanner, une large part exposant le thorax, l’abdomen et le pelvis, c’est-à-dire des organes radiosensibles qui contribuent fortement à la dose efficace ;
  • une meilleure connaissance des pratiques et des doses délivrées en scanographie.


Par ailleurs, les données de 2012 ont mis en évidence, sur la période 2007-2012 :

  • un doublement du nombre d’examens associant la tomographie par émission de positons à un examen scanner (TEP scanner) ;
  • un recul de 6% du nombre d’actes de radiologie conventionnelle ;
  • une forte progression des actes de radiologie dentaire (+ 50% entre 2002  et 2012).

    • Une présentation de ces principaux résultats sera faite par l’IRSN lors des journées françaises de radiologie qui se tiennent à Paris du 16 au 20 octobre 2014.


      L'IRSN a par ailleurs récemment constitué un comité d’experts dans lequel des sociétés savantes, des agences sanitaires et les autorités concernées sont représentées. S’appuyant sur le panorama des expositions dressé par l’IRSN dans le rapport « ExPRI », ce comité proposera des recommandations concernant les pratiques médicales utilisant des rayonnements ionisants à des fins diagnostiques, notamment l’utilisation des scanners, parfois à répétition, chez des jeunes enfants. L'objectif de ces recommandations est de réduire l'exposition des patients sans altérer la performance de diagnostic. La première réunion de ce comité est prévue d’ici la fin de l’année.

       

      Télécharger le rapport IRSN PRP-HOM/2014-006 « Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical en 2012 » (PDF)



       

Avis et rapports
Avis aux autorités 16/10/2017 Nouveaux avis de l'IRSN de Septembre 2017
Avis aux autorités 02/10/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Septembre 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
17/10/2017 - 11:02 @suretenucleaire Avis IRSN sur prorogation d’agrément du modèle de colis CEGEBOX GAM 80-120 chargé d’une source d’iridium 192 https://t.co/WIzC4HTAHB
17/10/2017 - 11:00 @suretenucleaire Avis IRSN sur améliorations des systèmes EMEM, CEFE et CBF-C2 utilisés pour le transport interne à @AREVAlaHague https://t.co/3CoA6jIx1z
17/10/2017 - 10:58 @suretenucleaire Avis IRSN sur modification temporaire du chapitre III des RGE pour travaux du réacteur 2 @EDFCattenom https://t.co/8DFVwKq9u0
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances