SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

L'IRSN grée son centre technique de crise suite à un incident sur le réacteur n°3 de la centrale nucléaire du Blayais

 28/10/2005

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

Le 27 octobre 2005 à 20h 30, l’IRSN a été informé dans le cadre de l’organisation nationale de crise nucléaire du déclenchement du plan d’urgence interne (PUI) de la centrale nucléaire du Blayais (Gironde). L’institut a gréé son centre technique de crise et a établi rapidement le contact avec l’exploitant de la centrale.


L’exploitant procédait aux opérations d’arrêt pour maintenance et rechargement du combustible du réacteur n°3 lorsque l’incident s’est produit. Le circuit primaire du réacteur était entièrement rempli d’eau à 30°C à une pression de 28 bars environ. Le contrôle de la pression était assuré par un circuit relié au circuit primaire assurant la charge et la décharge de l’eau de ce circuit.

La fermeture inopinée de la décharge a provoqué une augmentation de la pression de l’eau du circuit primaire et une ouverture des soupapes de protection du circuit de refroidissement à l’arrêt du circuit primaire, à 40 bars environ.

L’augmentation de la pression a entraîné le franchissement d’un seuil qui a conduit l’exploitant à déclencher le PUI de la centrale.

Un autre moyen de régulation de la pression a été adopté par l’exploitant de la centrale, permettant dès lors de réduire progressivement la pression de l’eau du circuit primaire et le retour à l’état sûr du réacteur n°3.


Outre le dialogue direct, une liaison informatique spécialisée existe entre les centrales nucléaires d’EDF et le centre technique de crise de l’IRSN. Elle a permis d’y suivre toutes les données concernant notamment l’évolution de la température et de la pression dans le circuit primaire au cours de l’incident. Les experts du centre technique de crise de l’IRSN ont donc pu effectuer en temps réel l’analyse technique de l’état de la sûreté du réacteur et ont pu s’assurer en particulier que le refroidissement du cœur du réacteur n’a jamais été affecté au cours de l’incident.


L’IRSN a fait part de son avis à l’autorité de sûreté nucléaire au fur et à mesure de l’acquisition des données.


Le centre technique de crise de l’IRSN a été désactivé à 23h.


L’analyse des causes de l’incident et en particulier de la fermeture inopinée de la décharge de l’eau du circuit primaire fera l’objet d’un examen approfondi de la part de l’IRSN.

Avis et rapports
Avis aux autorités 01/12/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Novembre 2017
Avis aux autorités 16/11/2017 Nouveaux avis de l'IRSN d'Octobre 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
05/12/2017 - 11:33 @suretenucleaire RT @IRSNFrance: Protection du site nucléaire du #Tricastin contre les risques d’inondation: Avis @IRSNFrance sur les travaux de confortemen…
05/12/2017 - 11:23 @IRSNFrance Protection du site nucléaire du #Tricastin contre les risques d’inondation: Avis @IRSNFrance sur les travaux de con… https://t.co/iWygh6OSKV
04/12/2017 - 11:41 @suretenucleaire Avis IRSN sur modification temporaire des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 2 @EDFGravelines https://t.co/MBj7pbIL9D
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances