SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

Toutes les actualités

Accident Mihama tranche 3

 09/08/2004

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

 

 

Résumé sur la base des informations des autorités japonaises, de l’AFP et de l’ambassade française au japon.


Etat le 11 août 2004 à 17h00 :


Les trois tranches de la centrale de Mihama sont de conception Westinghouse ; la tranche 3, mise en service en 1976, a une puissance de 826 MWe électrique. Les circonstances de l’accident sont les suivantes :


Le réacteur devait s’arrêter ce vendredi 13 août 2004 pour rechargement, et du personnel apportait du matériel dans la salle des machines pour préparer l’arrêt de tranche.

Une tuyauterie d’eau alimentaire de 56 cm de diamètre faisant partie du circuit secondaire (voir sur Figure 1) s’est rompue après les réchauffeurs BP et avant la pompe alimentaire principale.


 

 Localisation de la tuyauterie rompue & schéma en plan du bâtiment des turbines






Figure 1 : Localisation de la tuyauterie rompue & schéma en plan du bâtiment des turbines


La brèche est localisée (Figure 1) sur un circuit se trouvant au plafond du deuxième étage du bâtiment des turbines, au dessus de personnel préparant l’arrêt de tranche.


La rupture a dû se propager rapidement sur la moitié de la périphérie (Figure 2) et une longueur équivalente au diamètre de la tuyauterie.

 Vue au niveau de la rupture du tuyau de diamètre 56 cm




Figure 2 : Vue au niveau de la rupture du tuyau de diamètre 56 cm 


Le réacteur 3 de la centrale de Mihama a donc déclenché par arrêt d’urgence initié par l’écart entre le débit d’eau alimentaire et le débit de vapeur dans un des générateurs de vapeur.

 

Comme la tuyauterie contenait de l’eau à 140 °C et 9.5 bars, cette rupture a conduit à un relâchement de vapeur et d’eau liquide à haute température (100°C) poussées par la vapeur en formation, ce qui l’a projetée dans la salle des machines.

200 personnes se trouvaient dans ce bâtiment. Parmi elles, quatre ont été tuées et sept blessées (dont 2 dans un état critique), toutes d’une même société participant habituellement aux travaux d’arrêt de tranche,


Les capteurs de radioactivité ambiante n’ont montré aucune augmentation d’activité ce qui confirme que la vapeur n’était pas ou peu radioactive.


La paroi de la canalisation qui a cédé était corrodée probablement par le phénomène d’érosion corrosion qui avait été à l’origine d’un accident similaire en décembre 1986 à la centrale américaine de Surry 2 en Virginie. A Mihama, une épaisseur résiduelle de 1.4 mm d’épaisseur a été mesurée au lieu des 10 mm initiaux, alors qu’une épaisseur minimum de 4.7 mm était nécessaire pour assurer l’intégrité de la tuyauterie (Figures 3 et 4).

 

 Vue de l’implantation du débitmètre en amont de la section rompue






Figure 3 : Vue de l’implantation du débitmètre en amont de la section rompue
 Schéma de la zone avec débitmètre et rupture correspondant à la figure 3





Figure 4 : Schéma de la zone avec débitmètre et rupture correspondant à la figure 3 


La tuyauterie en acier noir n’avait jamais été contrôlée depuis la mise en service (1976) car elle n’était pas soumise à contrôle réglementaire. L’exploitant a indiqué que ce contrôle était prévu lors du prochain arrêt.

 

Des mesures par ultrasons auraient permis de détecter l’érosion de cette tuyauterie.

 

Avis et rapports
Avis aux autorités 16/10/2017 Nouveaux avis de l'IRSN de Septembre 2017
Avis aux autorités 02/10/2017 Avis de l'IRSN à l'ASN de Septembre 2017
Consulter tous les avis et rapports
En direct sur twitter
18/10/2017 - 11:31 @IRSNFrance #Radon, changeons d’air ! Claire Gréau, experte IRSN, et Mme Berton échangent sur travaux de remédiation @neosfair… https://t.co/jBhfuoyYOi
18/10/2017 - 11:23 @IRSNFrance RT @neosfair: Ce 18/10, animation d'un atelier sur le #radon. L'occasion de présenter les résultats obtenus dans une maison que nous avons…
18/10/2017 - 06:01 @suretenucleaire Jusqu'au 22 oct., inscrivez-vous ! EUROSAFE, le rendez-vous des organismes de sûreté nucléaire européens, à Paris.… https://t.co/ZuzmjSgLL4
S'abonner aux flux Twitter de l’IRSN
Base de connaissances