SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Aérosols

Le prix Jean Bricard 2010 attribué à Pierre Damay

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Pierre Damay, doctorant à l'IRSN, recevra le prix Jean BRICARD décerné par l’Association française d’études et de recherches sur les aérosols (ASFERA) lors de sa réunion annuelle le 13 janvier 2010. Le prix récompense son travail de thèse sur l’étude des vitesses de dépôt sec des aérosols submicroniques en milieu naturel, réalisé au Laboratoire de radioécologie de Cherbourg-Octeville de l’IRSN, et qui sera soutenue à la fin du premier trimestre 2010. Le prix sera également remis à un autre lauréat.
Ce travail est une contribution à la prévision de l’impact d’une pollution radioactive atmosphérique. Pour ce type de prévision, deux familles de modèles sont utilisées : des modèles de dispersion atmosphérique et des modèles de dépôt des particules (aérosols) qui portent la pollution. Or, les modèles existant pour simuler le dépôt des aérosols présentent des incertitudes allant jusqu’à un facteur 100. Grâce à de récentes avancées technologiques (systèmes de mesure de la granulométrie des particules en temps réel, anémomètre à ultrasons), Pierre Damay a mis au point une méthode de mesure de la vitesse de dépôt des aérosols par "corrélation turbulente". Celle-ci est applicable à différentes surfaces rurales (maïs, herbes, sols nus…) et par temps sec. Cette méthode a permis, pour la première fois, de déterminer la vitesse de dépôt sec des aérosols submicroniques en tenant compte de la taille des aérosols, des conditions météorologiques et du type de végétation, et donc ouvre la voie pour affiner la description des processus au sein des modèles.   A l’IRSN, cette méthode va être intégrée dans les modèles de calcul qui permettent d’évaluer, de comprendre et de prévoir le devenir dans la biosphère et l'impact dosimétrique aux populations des rejets d’effluents radioactifs dans l’atmosphère en situation accidentelle ou dans le cas de rejets contrôlés de routine. Ces résultats intéressent aussi particulièrement d’autres organismes de recherche car ils permettraient de diminuer les incertitudes des modèles prévisionnels du climat et d’autres pollutions atmosphériques.   Chaque année depuis 1998, le prix Jean Bricard est attribué à un jeune chercheur français en cours de thèse de doctorat, dont les travaux de thèse sont considérés par la communauté scientifique comme originaux et dont la valorisation est susceptible d’influencer les travaux futurs dans ce domaine. L’ASFERA vise ainsi à promouvoir la recherche dans le domaine de la science des aérosols, dont le professeur Jean Bricard (1907-1988) est considéré comme le fondateur en France. Ce prix finance entièrement la participation des lauréats à l'European Aerosol Conference, congrès annuel organisé par l'European Aerosol Assembly ou à l'International Aerosol Conference (IAC).

En savoir plus