SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Prix

Le prix Jean Bricard 2013 attribué à Pierre Roupsard

18/03/2013


Pierre Roupsard, doctorant à l'IRSN, a reçu le prix Jean Bricard décerné par l’Association française d’études et de recherches sur les aérosols (Asfera) lors de sa réunion annuelle le 23 janvier 2013. Le prix récompense son travail de thèse, soutenu le 21 janvier 2013, sur l’étude phénoménologique du dépôt sec d’aérosols en milieu urbain, réalisé au Laboratoire de Radioécologie de Cherbourg-Octeville de l’IRSN.

 

Ce travail est une contribution à la prévision de l’impact d’une pollution radioactive atmosphérique en milieu urbain et il a été mené dans le cadre du projet Inogev cofinancé par l’Agence Nationale de la Recherche. Le milieu urbain est fortement exposé aux polluants atmosphériques et, dans le cas de radionucléides, l’irradiation externe par les surfaces urbaines peut être une voie d’exposition des habitants aux rayonnements des éléments radioactifs déposés. Or, le dépôt sec de particules, ou aérosols, a jusqu’à présent été très peu étudié dans ce milieu. Il en résulte qu’il est assez mal connu et que les modèles de dépôt en milieu urbain ne sont pas précis.

 

Avec le concours de l’équipe du Laboratoire de Radioécologie de Cherbourg-Octeville (LRC), Pierre Roupsard a mis au point une approche expérimentale originale pour étudier le dépôt sec d’aérosols submicroniques sur des surfaces urbaines. L’association d’expérimentations en soufflerie et dans l’environnement en utilisant des traceurs du dépôt a permis de mesurer des vitesses de dépôt sec et d’étudier les différents phénomènes physiques qui régissent ce dépôt en milieu urbain. Cette méthodologie a permis, pour la première fois, de quantifier et de hiérarchiser l’influence des principaux phénomènes physiques à prendre en compte pour déterminer les dépôts des particules en milieu urbain.

 

À l’IRSN, ces résultats vont être intégrés dans les modèles de calcul qui permettent d’évaluer, de comprendre et de prévoir l'impact dosimétrique aux populations des rejets d’effluents radioactifs dans l’atmosphère en situation accidentelle ou dans le cas de rejets contrôlés de routine. Ces résultats intéressent aussi d’autres organismes de recherche car ils permettraient de diminuer les incertitudes des modèles prévisionnels pour d’autres pollutions atmosphériques.

 

Chaque année depuis 1998, le prix Jean Bricard est attribué à un jeune chercheur français en cours de thèse de doctorat, dont les travaux sont considérés par la communauté scientifique comme originaux et dont la valorisation est susceptible d’influencer les travaux futurs dans ce domaine. L’Asfera vise ainsi à promouvoir la recherche dans le domaine de la science des aérosols, dont le professeur Jean Bricard (1907-1988) est considéré comme le fondateur en France. Ce prix finance entièrement la participation des lauréats à l'European Aerosol Conference, congrès annuel organisé par l'European Aerosol Assembly ou à l'International Aerosol Conference. Cette année, cette conférence se déroulera à Prague du 1er au 6 septembre 2013.