SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Prix

Une doctorante de l'IRSN reçoit deux prix pour son travail de thèse

15/10/2014


Émilie Rannou, doctorante dans le Laboratoire de recherche en radiobiologie et radiopathologie (L3R) de l’IRSN, a été lauréate de deux prix pour ses travaux concernant les « Conséquences de la délétion spécifique de PAI-1 dans l’endothélium dans la réponse radio-induite de l’intestin ».


Le prix Young Investigators’ Award 2014 lui a été remis par l’International Society for Fibrinolysis and Proteolysis (ISFP) lors du 22e Congrès international de la fibrinolyse et de la E-Rannou.jpgprotéolyse qui s’est tenu à Marseille du 6 au 9 juillet 2014 pour sa présentation “Consequences of conditional inactivation of PAI-1 in endothelium on physiopathological functions associated with radiation therapy side effects”.


Un autre prix Young Investigator Award lui a été décerné pour sa présentation “Endothelial PAI-1 deletion protects from radiation-induced intestinal damages and influences inflammatory response” au 41e congrès annuel de la European Radiation Research society (ERR 2014), qui s’est déroulé à Rhodes (Grèce) du 14 au 19 septembre 2014.


Ces travaux sont réalisés dans le cadre du programme Rosiris conduit par l’IRSN.  Son objectif principal est d’améliorer les connaissances sur les mécanismes des effets secondaires des radiothérapies, notamment aux niveaux tissulaire et cellulaire. Plus spécifiquement, la thèse d’Émilie Rannou vise à observer les liens entre la dysfonction de l’endothélium et la progression des lésions intestinales radio-induites (dite entérite radique). Il a été montré que la protéine PAI-1 – principalement produite par l’endothélium - est impliquée dans les étapes précoces et tardives de ces lésions. La thèse étudie les conséquences de l’inactivation de PAI-1 dans l’endothélium, sur la physiologie de l’entérite radique.


Crédit photo : Émilie Rannou © IRSN