SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Collaborations scientifiques

Le RIO5, nouveau groupe de travail international sur la radioactivité marine

18/12/2014


À l’instigation d’un groupe d’experts internationaux piloté par l'Institut océanographique de Woods Hole1, un nouveau groupe de travail (GT), Radioactivity in the ocean, 5 decades later (RIO5), voit le jour avec pour but d'étudier largement la radioactivité dans les océans, à l'échelle de la planète.


Unique de par son envergure, le RIO5 est né de la concertation de plusieurs experts de grands organismes - dont l'AIEA, l'Université de Fukushima, l'Institut océanographique de Woods Hole et l’IRSN qui représente la France au sein du groupe - suite aux questions qui se sont posées après l'accident de Fukushima sur l'ampleur des contaminations océaniques. Outre ces questions, émises à la fois par les scientifiques et le grand public, l’accident de Fukushima a réveillé l’intérêt d’observer à l’échelle globale la radioactivité marine, action mise en veille depuis plusieurs années et a révélé l'évidence de créer RIO5.


Les membres de RIO5 souhaitent apporter une évaluation exhaustive des connaissances actuelles sur la radioactivité marine, en rassemblant les compétences de radiochimistes et de radioécologistes de toute la planète. L'objectif final est d'améliorer la connaissance et la compréhension de tous les publics (scientifiques, étudiants, grand public...) sur la présence et le devenir des radionucléides naturels et artificiels dans les systèmes marins (océans et mers intérieures) mais également de former la relève des spécialistes de la radioactivité marine.


Le GT RIO5 vient compléter des instances déjà existantes à l’échelle européenne, comme les plateformes de recherche et la Commission Ospar (protection de l’environnement marin de l’Atlantique du Nord-Est), en apportant une dimension planétaire à la recherche sur la radioactivité marine. Le GT est constitué de 10 membres permanents et de 8 membres associés et s’est formé dans le cadre du Comité scientifique international sur la recherche océanographique (Scor), qui est la principale organisation non-gouvernementale internationale qui promeut et coordonne des activités de recherche liées à l’océan.


RIO5 vise la mise en place de six actions principales, auxquelles l’IRSN prend part conjointement avec tous les autres membres :

  • compiler le maximum de données de la distribution dans tous les milieux marins des radionucléides naturels et artificiels, dans la base de données existante Maris (portail AIEA), accessible en ligne à la fois à la communauté scientifique et au grand public ;
  • résumer et publier des articles de synthèse sur cet ensemble de données pour aider à améliorer la connaissance des processus océaniques et ainsi mieux comprendre le devenir des contaminants dans les milieux océaniques ;
  • identifier les manques de connaissance scientifique sur la radioactivité dans l’environnement marin ;
  • rassembler les acteurs académiques, les industriels du nucléaire et les laboratoires d’expertise nationaux lors d’un symposium international sur les radionucléides dans les océans ;
  • fournir un ensemble d’éléments pédagogiques pour l’éducation et la formation de la prochaine génération de radiochimistes et de radioécologistes  mais également pour la compréhension de la radioactivité marine dès les classes du primaire ;
  • développer des outils web pour faire avancer la compréhension du grand public sur la radioactivité dans les océans.


L’IRSN prendra part à chacune de ses actions en interagissant régulièrement avec chacun des membres et en participant à l’organisation d’une conférence internationale RIO5 lors de la troisième année d’existence du groupe.



1. L'Institut océanographique de Woods Hole (Woods Hole Oceanographic Institution ou WHOI) est une institution privée américaine d'enseignement et de recherche en sciences et ingénierie marines. C'est la plus grande institution privée des États-Unis dans la recherche océanographique.