SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Programmes de recherche

L'IRSN étudie les risques liés à la co-activité avec le projet Cosea

13/07/2016



​Fin 2015, l’IRSN, la RATP et le Centre de sociologie des organisations (CSO) de Sciences Po ont lancé un projet de recherche conjoint, Cosea (Co-activité et sûreté en acte), sur les risques liés à la présence sur un même chantier de plusieurs entreprises de cœurs de métier différents (i.e. situation de co-activité), et la mise en place des outils pour les prévenir. Ils ont tenu récemment leur premier comité de pilotage et l'Institut poursuit ses études et observations de terrain.


Le projet Cosea vise à acquérir des connaissances sur la co-activité et les risques qui y sont liés dans des contextes très contraints (sous-terrain, etc.) comme cela pourra  l'être par exemple dans le projet de l’Andra de centre d'enfouissement des déchets nucléaires (projet Cigéo) dont  l'IRSN évalue la sûreté. Le projet Cosea doit permettre d'observer au plus près des situations concrètes de chantier et les fonctionnements des collectifs de travail dans ce cadre, avec les risques que cela comporte. L'IRSN pourra ainsi proposer des éléments de réflexion sur les moyens de prévenir les risques liés à la co-activité. Au-delà du projet Cigéo, ces éléments pourront  également être mobilisés pour des expertises concernant les chantiers de démantèlement des installations nucléaires ou des chantiers de modification d’installation en cours d’exploitation.


Pendant trois ans, l’Institut va suivre différentes phases du chantier du prolongement de la ligne 14 du métro parisien. Des entretiens avec des acteurs impliqués dans les différentes étapes du chantier (planification, préparation, réalisation, etc.) seront réalisés sur la base du volontariat. En parallèle, le déroulement de certaines opérations ou de certaines réunions fera également l’objet d’observations.