SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Toutes les actualités

Expérimentations

Le SCA de l’IRSN contribue à un projet sur la découpe laser du corium à Fukushima

27/09/2016



​Le Service du confinement et de l’aérodispersion des polluants (SCA) de l’IRSN participe à une étude menée par le CEA et Onet Technologies qui vise à démontrer que la technique de découpe par laser est utilisable pour extraire le corium (magma résultant de la fusion du combustible nucléaire et des structures) des réacteurs accidentés de Fukushima. Cette technique est employée actuellement pour démanteler les dissolveurs de l’usine de traitement de combustible au CEA de Marcoule. C’est une des techniques envisagées par les Japonais pour le futur démantèlement des réacteurs de Fukushima-Daiichi, à l’horizon 2021.


L’étude de faisabilité menée actuellement avec le concours de l’IRSN a été sélectionnée en 2015 par le Mitsubishi Research Institute (MRI) dans le cadre d’un appel d’offres international, et est financée par une subvention de l’état japonais (Meti). Une première phase de préparation concernant la définition des simulants de corium, la détermination des paramètres de découpe et la conception d’une veine de prélèvement des aérosols vient de s’achever. Les campagnes d’essais de découpe et de caractérisation des aérosols vont maintenant s’étaler entre novembre 2016 et mars 2017


Pour démontrer la faisabilité de la technique de découpe, des essais seront d’abord menés en laboratoire sur des matériaux non-radioactifs simulant le corium. Ils se dérouleront sur la plateforme Altea du CEA, à Saclay. Lors de ces essais, l’IRSN mettra en œuvre ses connaissances et son savoir-faire spécifiques en mesurant la concentration massique, la distribution granulométrique et la composition chimique des aérosols émis pendant la découpe, sous air et sous eau. Ces mesures réalisées avec des aérosols non-radioactifs contribueront à évaluer la nature et la quantité de particules radioactives qui pourraient être émises pendant les opérations de récupération des débris de combustible dans les réacteurs à Fukushima-Daiichi, et ce afin de permettre aux Japonais de définir la meilleure stratégie pour confiner les aérosols radioactifs et éviter leur dissémination dans l’environnement.


La technique de découpe laser du CEA a été récompensée en juin dernier par la Société française d’énergie nucléaire (Sfen), de son Prix de l’Innovation technologique, et également saluée lors de la World Nuclear Exhibition (WNE) par une nomination aux WNE Awards.