SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Actualités

Certification de l’IRSN : la recherche aussi

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Juillet 2009 En juillet dernier, l’IRSN a obtenu la certification ISO 9001 pour son système de management par la qualité de toutes ses activités, et notamment la recherche.

Pour la recherche, comme pour les autres missions de l’Institut, cette certification est une reconnaissance de la crédibilité de l’IRSN, de son professionnalisme, de la rigueur de son travail et de son organisation. C’est donc un élément très important pour conforter la confiance des partenaires de l’Institut, et qui le positionne comme institution de référence. La certification qualité complète l’évaluation par les pairs qui garantit, quant à elle, la pertinence des orientations et des contenus de la recherche. Cette évaluation sera d’ailleurs bientôt assurée au niveau national par la nouvelle Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES) créée fin 2006.

Le système de management par la qualité conduit à optimiser le fonctionnement réel de l’organisme et à l’organiser pour prévenir les dysfonctionnements potentiels. Il est largement axé sur l’analyse de la relation client-fournisseur, c’est-à-dire, pour la recherche, l’évaluation de la satisfaction des partenaires scientifiques.
Il répond en cela à l’exigence déjà existante chez certains partenaires, comme la Commission européenne. En effet, cette dernière sélectionne les offres non seulement sur leur contenu technique, mais aussi sur la rigueur de leur organisation, en étant très attentive au management du projet par la qualité. D’où la mise en place, à l’IRSN, d’une organisation spécifique de projet pour les affaires européennes.

A l’intérieur de l’Institut, le système qualité est intégré au sein même des processus de travail. Il est conçu comme un mécanisme continu de progrès de la qualité des informations, résultats d’études, mesures et plus généralement des recherches menées par l’IRSN, en se référant à des objectifs définis.
Ce mécanisme est notamment appliqué au professionnalisme des chercheurs, à l’aune de référentiels techniques ou de modes opératoires reconnus. Par exemple, les cahiers de laboratoire, éléments-traces des expérimentations, ont été normalisés et systématisés. De même, un guide de réalisation des logiciels scientifiques garantit la qualité de leur réalisation, de leur développement jusqu’à leur maintenance. D’une façon plus générale, la mise en place du système qualité, en nécessitant d’analyser les processus de travail, a conduit chacun à réfléchir sur son activité et ses enjeux. Un plan à moyen terme, en cours de construction, concourra à une meilleure efficacité de la recherche. Il devrait permettre en particulier d’anticiper les besoins en nouveaux outils et de prévoir leur développement en fonction des échéances des programmes scientifiques.

Le bénéfice effectif des différentes actions de l’IRSN pour l’ensemble de la société fait l’objet d’une réflexion organisée et explicite dans le cadre même du système de management par la qualité. En ce sens, pour optimiser l’impact de la recherche de l’IRSN, il s’agit d’évaluer la contribution de l’IRSN à l’apport de nouvelles connaissances en matière de sûreté et de radioprotection. L’évaluation passe notamment par le nombre de publications dans des revues à comité de lecture, de participations à des congrès, d’obtention de prix scientifiques ou de dépôt de brevets, tous éléments qui contribuent aussi à la reconnaissance de l’IRSN par ses pairs.

La démarche de l’IRSN pour certifier son système de management par la qualité n’est donc pas seulement une exigence interne pour une meilleure organisation de sa recherche, c’est aussi un gage de son efficacité et de son engagement envers la société.