SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Soutenance d'HDR

Étude de la dynamique des incendies en milieu confiné et mécaniquement ventilé

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


​Hugues Prêtrel a soutenu son HDR le 27 janvier 2016 à Cadarache.

​Jury


M. Arnaud Trouvé, Université du Maryland (États-Unis)

M. Jean-Pierre Garo, Université de Poitiers

M. Bart Merci, Université de Gand (Belgique)

M. Joël Quinard, Université d'Aix-Marseille

M. Sylvain Brohez, Université de Mons (Belgique)

M. Olivier Vauquelin, Université d'Aix-Marseille

M. Richard Gonzalez, IRSN



Résumé


Les travaux scientifiques présentés porte sur l’étude de la dynamique des incendies en milieu confiné et mécaniquement ventilé. Ces recherches sont motivées par la nécessité d’améliorer la connaissance et de développer des outils de calculs prédictifs permettant la maitrise des risques associés aux incendies dans les installations nucléaires. Ces travaux se concentrent sur quatre thèmes spécifiques aux incendies en milieux confinés et ventilés : les régimes de combustion en milieu sous-oxygéné, la dynamique des incendies et les variations de pression associées, la propagation des fumées et la métrologie pour des expériences d’incendie à grande échelle.


Le comportement particulier de la combustion d’un feu de nappe en régime sous-ventilé est abordé à partir d’expérimentations à grande échelle. L’influence de la concentration d’oxygène et de la température des gaz sur la puissance de l’incendie est mise en évidence. L’interprétation des expériences met également en avant les rôles prédominants de la ventilation et des propriétés thermiques du compartiment sur le déroulement de l’incendie.


Un second thème aborde à travers l’analyse d’expérimentations de feux de nappes, le phénomène des variations de pression des gaz induites par la dynamique de l’incendie. Ces variations de pression résultent du changement des conditions thermodynamiques des gaz induit par le feu et le caractère confiné du compartiment. Elles peuvent avoir un impact sur la sûreté d’une installation industrielle.


Les travaux de recherche traitent également de la propagation des fumées dans des enceintes confinées et mécaniquement ventilées. Les sujets concernent le rôle du confinement et de la stratification verticale des fumées sur les écoulements de panache, sous-plafond et les écoulements de transfert à travers un passage de porte ou à travers la section horizontale d’une trémie.


Enfin, les développements métrologiques pour la réalisation d’expériences d’incendie à grande échelle fait également partie des travaux présentés. Un exemple de développement d’une méthode inverse pour la détermination expérimentale de la puissance d’un feu est proposé. Ce travail met en avant l’intérêt des techniques de mesure « inverses » pour les expériences d’incendie au cours desquelles certaines grandeurs sont difficilement mesurables.