SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Thèses en cours

Transferts multi-échelles des apports continentaux sur le plateau du golfe de Gascogne

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Laboratoire d'accueil : ​Laboratoire de radioécologie de Cherbourg-Octeville (LRC)

Date de début de thèse : octobre 2015

Nom du doctorant : Pierre-Emmanuel Oms

​Descriptif du sujet

La maîtrise du risque nucléaire nécessite d’appréhender les différents mécanismes de
transfert et de mélange des radionucléides dans l’environnement. En ce qui concerne
l’environnement marin la connaissance de la dispersion et du devenir des rejets contrôlés ou accidentels est un axe essentiel pour ce milieu, l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima en est l’illustration.

Cette connaissance n’existant pas pour le golfe de Gascogne, cette thèse s’appuie conjointement sur la mesure du tritium (HTO), un traceur radioactif parfaitement conservatif issu principalement des rejets des centrales nucléaires et sur la modélisation numérique en trois dimensions (modèle MARS 3D, IFREMER) des processus hydrodynamiques dans cette zone.

Les objectifs principaux de cette thèse sont :
  1. D'établir une chronologie des rejets de tritium dans le golfe de Gascogne à travers les apports de la Loire et de la Gironde ;
  2. De caractériser et préciser les panaches associés à ces rejets dans le golfe de Gascogne à l’aide de campagnes océanographiques d’opportunités (ASPEX et DYNSEDIM2016) et d’une campagne dédiée en 2016 (PLUME) ;
  3. De comparer les panaches mesurés et simulés afin d’affiner et de valider le modèle opérationnel de l’Ifremer MARS 3D pour le golfe de Gascogne en caractérisant les mécanismes et les forçages hydrodynamiques représentatifs pour la dispersion à cette échelle.