SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Thèses en cours

Élaboration et mise en oeuvre des référentiels techniques pour la régulation des risques nucléaires : le cas des prescriptions en matière d'inondation

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Laboratoire d'accueil : ​Laboratoire de recherche en sciences humaines et sociales (LSHS)

Date de début de thèse : octobre 2014

Nom du doctorant : Michaël MANGEON

​Descriptif du sujet


Cette thèse en sciences de gestion a pour objet d’analyser un régime de régulation des risques, sur le temps long (1960-2016), au regard de ses instruments (règles, guides…).


Partant du postulat que l’étude des instruments permet de tracer les changements du régime de régulation des risques, notre cas d’étude porte sur les instruments de régulation du risque inondation, cas symbolique par son historique événementiel (Blayais, Fukushima). Nous nous intéressons notamment à la conception des instruments par les organisations en charge de la sûreté (IRSN, ASN et exploitants) et leur "mise à l’épreuve" sur les installations nucléaires par les exploitants.


Pour mener à bien ce travail, notre méthodologie d’enquête nous a conduit à analyser un nombre très important de documents d’archives, produits entre 1960 et 2016, complétés par des entretiens avec des acteurs ayant participé à la conception des instruments. Deux cas (CNPE du Blayais et site nucléaire du Tricastin) ont notamment fait l’objet d’une étude plus approfondie (observations et entretiens).


Par un travail de remise en contexte socio-historique et une analyse fine des jeux d’acteurs (autour des savoirs, des méthodes et des pratiques), notre objectif sera donc de  mettre en évidence le fonctionnement spécifique du régime de régulation dans les années 1970-1980 et ses évolutions récentes.