SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Dynamique sédimentaire multiclasse : de l’étude des processus à la modélisation en Manche.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Olivier BLANPAIN, thèse de doctorat de l'université de Rouen, discipline océanographie physique, spécialité sédimentologie, 396 p., soutenue le 16 octobre 2009

Résumé

Ce travail a pour finalité la mise en place d’un modèle numérique de transport sédimentaire en Manche. La conception d’un  tel modèle a nécessité  l’identification des processus physiques, leur  modélisation  numérique  et  leur  validation  in-situ.  Le  domaine  d’étude  implique  de modéliser  le  comportement  mécanique  d’un  mélange  hétérométrique  de  particules  et particulièrement celui des grains fins au sein d’une matrice grossière. L’attention a été portée sur la caractérisation de ces processus par l’acquisition de données expérimentales et in-situ.
Les  données  acquises  dans  des  conditions  hydro-sédimentaires  comparables  à  celles rencontrées  en  Manche  sont  rares.  Ainsi,  un  nouvel  instrument  et  une méthode  d’analyse d’images ont été spécifiquement conçus et mis en oeuvre in-situ dans le but d’observer et de quantifier la dynamique d’un mélange particulaire fortement hétérogène à l’échelle du grain et des  fluctuations  turbulentes.  Les  données  obtenues  ont  été  confrontées  avec  succès  aux formulations  existantes.  Une  d’entre  elles  a  été  choisie  pour  être  adaptée.  A  partir  de prélèvements stratigraphiques, la dynamique de transfert des particules fines dans un sédiment grossier et leur profondeur de pénétration ont pu être appréhendées.
Le  modèle  de  transport  sédimentaire  multiclasse  multicouche,  forcé  par  les  vagues  et  les courants  et  prenant  en  compte  le  transport  par  charriage  et  en  suspension  a  ainsi  pu  être appliqué à des scénarios réalistes Manche.

Contact

Pascal Bailly du Bois, co-directeur de thèse

Plus d'informations

Mémoire de thèse