SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Détermination expérimentale de la vitesse de dépôt sec des aérosols submicroniques


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Pierre DAMAY, Thèse de doctorat de l'université de Rouen, discipline physique, spécialité énergétique, 217 p., soutenue le 7 avril 2010.

Type de document > *Mémoire/HDR/Thèse

Mots clés > Aérosols atmosphériques, corrélation turbulente, vitesse de dépôt, ELPI

Unité de recherche > IRSN/DEI/SECRE/LRC

Auteurs > DAMAY Pierre

Date de publication > 01/04/2010

Résumé

Pour évaluer l'impact d’un rejet accidentel ou chronique de polluants dans les écosystèmes, il est important d’étudier le dépôt sec des aérosols en milieu rural. Le manque de données expérimentales en milieu rural sur la vitesse de dépôt sec des particules ayant une taille inférieure à 1 μm conduit à des incertitudes au vu des modèles et de leurs différences, qui vont jusqu’à dépasser un ordre de grandeur. Le but de cette étude est de développer une mesure directe de la vitesse de dépôt sec des aérosols (Vd), notamment en utilisant un impacteur à basse pression (Electrical Low Pressure Impactor, ELPI, DEKATI), à travers des mesures expérimentales
in situ. L’originalité de la méthode est le calcul des flux de dépôt par corrélation turbulente. Les vitesses de dépôt sec ont été obtenues pour des aérosols atmosphériques de tailles comprises entre 7 nm et 2 μm, sur un terrain plat dans le sud-ouest de la France, sous différentes conditions atmosphériques, ainsi que sur différents couverts (maïs, herbe, sol nu). Vd est analysée en fonction du diamètre des particules et l’impact des conditions micrométéorologiques est étudié.

Contact

Plus d'informations

Mémoire de thèse

Prix

Pierre Damay a reçu le prix Jean Bricard 2010 de l'ASFERA pour ses travaux de thèse

en savoir plus