SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Étude phénoménologique du dépôt sec d’aérosols en milieu urbain : influence des propriétés des surfaces, de la turbulence et de la météorologie locale


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Pierre Roupsard a soutenu sa thèse le 21 janvier 2013 à St-Etienne-du-Rouvray.

Type de document > *Mémoire/HDR/Thèse

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DEI/SECRE/LRC

Auteurs > ROUPSARD Pierre

Date de publication > 21/01/2013

Résumé

Actuellement, le dépôt sec d’aérosols en milieu urbain est peu connu du fait d’un manque de données. Ces connaissances sont pourtant indispensables pour comprendre les flux de polluants dans les villes et estimer l’exposition d’habitants à des rayonnements ionisants dans le cas d’aérosols radioactifs. Un apport de données permettrait en outre d’améliorer la modélisation du dépôt dans ce milieu. Une approche expérimentale originale est employée pour étudier le dépôt sec d’aérosols submicroniques sur des surfaces urbaines. L’association d’expérimentations en soufflerie et in situ et l’utilisation de traceurs permettent de mesurer des vitesses de dépôt sec et d’étudier les différents phénomènes physiques qui régissent ce dépôt en milieu urbain. Ces données sont associées à des conditions de météorologie et de turbulence quantifiées par des mesures. Cet ensemble permet de hiérarchiser l’influence des principaux phénomènes physiques pour chaque type d’expérimentation. Notamment, des phénomènes différents doivent être considérés prépondérants dans le cas d’expositions chroniques ou aigues des surfaces urbaines aux particules atmosphériques.