SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Analyse de la relation entre l’exposition aux rayonnements ionisants lors d’examens tomodensitomètriques et la survenue de pathologies tumorales au sein de la cohorte « enfants scanner »


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


Neige Journy a soutenu sa thèse le 14 novembre 2014 à l'Hôpital Paul Brousse de Villejuif.

Type de document > *Mémoire/HDR/Thèse

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DRPH/SRBE/LEPID

Auteurs > JOURNY Neige

Date de publication > 14/11/2014

Résumé

L’exposition médicale est une source importante d’exposition aux rayonnements ionisants (RI) et est principalement liée à l’imagerie radiodiagnostique à des faibles niveaux de dose. La tomodensitométrie est associée à des doses de RI plus importantes que la radiographie conventionnelle et la fréquence des examens et la dose collective associée sont en augmentation. Une attention particulière est portée à l’imagerie pédiatrique en raison de la radiosensibilité des enfants, de leur longue espérance de vie susceptible de laisser se développer un cancer et d’un manque d’ajustement des paramètres techniques spécifiques durant les examens. Les données épidémiologiques demeurent cependant insuffisantes pour analyser la relation entre risque de cancer et exposition aux scanners et, plus généralement, expositions à des faibles niveaux de dose.


Une cohorte nationale et multicentrique, Enfant Scanner, est mise en place par le laboratoire d’épidémiologie de l’IRSN pour suivre des patients ayant reçu un ou plusieurs examens scanner durant l’enfance. En 2010, 90 000 enfants exposés depuis 2000 ont été inclus à partir de 19 services publics hospitaliers de radiologie. La cohorte française est intégrée au projet européen EPI-CT, coordonné par le centre international de recherche sur le cancer et supporté en 2011 par l’Union Européenne. Le projet rassemble plusieurs cohortes nationales dans le but d’augmenter la puissance statistique des analyses.


L’objectif principal est d’étudier le risque de cancer et de leucémie associé à l’exposition aux RI lors d’examens tomodensitométriques reçus pendant l’enfance. Tout d’abord, une évaluation de risque sera réalisée à partir de modèles dose-réponse issus d’études publiées pour estimer un ordre de grandeur du risque de cancer attendu dans la cohorte et selon des scenarii fréquents d’exposition. Ensuite, le risque d’incidence de cancer sera analysé parmi les enfants inclus dans la cohorte qui ont été exposés entre 2000 et 2011. La relation dose-réponse entre l’exposition cumulée et le risque d’incidence de cancer sera quantifiée et les facteurs modifiants potentiels seront étudiés. Une part importante de la  recherche sera dédiée au choix des méthodes de modélisation de la relation dose-réponse, à l’analyse de la variabilité de la dose entre les centres et de l’incertitude autour des doses selon les estimations théoriques et individuelles, et à la prise en compte des pathologies et comorbidités sous-jacentes.