SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Quand les concepteurs anticipent l'organisation pour maîtriser les risques: deux projets de modification d'installation sur deux sites classés SEVESO 2


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Cynthia Colmellere, thèse de doctorat de l'université de technologie de Compiègne, département sciences de l'homme et technologie, 566 p., soutenue le 21 mars 2008

Type de document > *Mémoire/HDR/Thèse

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DSR/SEFH

Auteurs > COLMELLERE Cynthia

Date de publication > 21/03/2008

Résumé

Les recherches sur la fiabilité des systèmes sode-techniques à risques, montrent qu'il existe des lacunes organisationnelles dues aux difficultés des techniciens et ingénieurs pour concevoir l'organisation en relation avec la technologie exploitée. Cette thèse aborde le processus de conception comme une construction sociale, contingente et située. L'analyse des contributions des acteurs à deux projets de modifications d'installations chimiques à risques, montre qu'ils anticipent partiellement l'organisation, en relation avec les dispositifs techniques. La perspective sociologique et dynamique adoptée met en évidence les forces et les faiblesses de l'organisation et des pratiques de conception pour prendre en compte les risques majeurs et professionnels. Plus généralement, elle interroge les coûts humains et socio-économiques du travail de conception dans des industries très réglementées, où les exigences de rentabilité et de compétitivité s'ajoutent aux impératifs de maîtrise des risques.

Texte complet

Laboratoire IRSN impliqué

 Service d'étude des facteurs humains (SEFH)

Contact