SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Étude des déformations différées des bétons en compression et en traction, du jeune âge au long terme : application aux enceintes de confinement


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

​Adrien Hilaire a soutenu sa thèse le 28 novembre 2014 à l'ENS Cachan.

Type de document > *Mémoire/HDR/Thèse

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/PSN-EXP/SES/BEGC

Auteurs > HILAIRE Adrien

Date de publication > 28/11/2014

Résumé

Ce travail a pour but d’apporter des éléments de connaissance sur le comportement des enceintes de confinement des centrales nucléaires françaises. L’aptitude au confinement de ce type de structures est garantie par la faible perméabilité du béton. En cas d’accident, le béton est protégé de la fissuration par la compression biaxiale assurée par les câbles de précontrainte orthoradiaux et verticaux. Dès lors, il s’agit de vérifier deux points principaux : premièrement, le niveau de précontrainte doit rester suffisamment élevé pour équilibrer les contraintes de traction induites lors d’un accident, deuxièmement, la fissuration du matériau qui apparaît hors situation accidentelle doit être limitée. La réalisation de ces objectifs passe par la connaissance du comportement du béton depuis sa fabrication jusqu’à la fin de la durée d’exploitation du réacteur.

L’étude du matériau est séparé en deux grandes périodes : la phase du jeune âge caractérisée par de forts couplages chemo-thermo-mécaniques et la phase du long terme où le matériau subit des sollicitations hydro-mécaniques. Une modélisation couplant l’hydratation, les transferts thermiques et hydriques et la mécanique est développée : elle est apte à décrire les principaux mécanismes en jeu. Ce modèle est implanté dans le logiciel CAST3M : le nombre limité de paramètres permet de faciliter le processus d’identification. En parallèle à ce travail de modélisation, plusieurs essais expérimentaux ont été réalisés : certains sont destinés à la détermination de paramètres spécifiques (par exemple, le coefficient de Poisson du fluage propre), d’autres ont pour but d’évaluer la pertinence des mécanismes physiques retenus dans la modélisation (notamment sur les couplages séchage-retrait-fluage).

Par la diversité des phénomènes abordés, cette étude s’articule autour de plusieurs axes. La première partie traite des phénomènes thermo-chimiques du béton au jeune âge et du séchage des matériaux cimentaires : problèmes qui ont en commun leur nature diffuse. Une attention particulière est portée sur l’identification des principaux paramètres d’influence de ces deux phénomènes. La deuxième partie concerne l’étude des déformations différées du béton. Contrairement à la décomposition conventionnelle de ces déformations, fluage et retrait sont corrélés et induisent un endommagement du matériau. La modélisation proposée, qui se place dans le
cadre de la mécanique des milieux poreux non saturés, permet de considérer une partie des interactions entre ces déformations. La dernière partie se concentre sur l’étude du comportement différé de structures. Les résultats mettent en lumière l’importance de certains verrous technologiques dans la prédiction du comportement à long terme d’une enceinte de confinement.

Texte complet

Laboratoire IRSN impliqué

Bureau d'expertise de génie civil (BEGC, ex-BAGCS)

Contact