SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Propositions de thèses 2018

Mécanismes de vieillissement de l'uranium dans des dépôts sédimentaires lacustres : approches spectroscopiques et modélisation géochimique

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Lieu de thèse : IRSN (Fontenay-aux-Roses)

Date de début : octobre 2018



Compétences recherchées


  • Master 2 ou équivalent (école d'ingénieurs)
  • Compétences en géochimie, minéralogie, caractérisation des phases solides, modélisation géochimique, chimie des actinides
  • Très bon niveau en anglais (lu, écrit, parlé)



Sujet de thèse

Cette thèse a pour objectif d'étudier l'évolution de la mobilité de l'uranium dans des environnements lacustres, à des échelles de temps de plusieurs centaines d'années.

Ce travail consistera à identifier les mécanismes de contrôle de la chimie de l'uranium dans les eaux porales, d'une part, et de suivre l'évolution minéralogique de cet élément dans la phase solide, d'autre part. Il repose sur des opérations fines de prélèvement d'échantillons solides et liquides en environnement contrôlé, l'analyse des eaux porales en laboratoire et l'utilisation de techniques de spectroscopie destinées à identifier les phases porteuses d'uranium dans des échantillons environnementaux.

En parallèle, des études de la minéralogie et des rapports isotopiques de l'uranium dans les sédiments seront également entreprises. Les mécanismes d'évolution de la mobilité de l'uranium déduits des données acquises seront ensuite validés à l'aide de codes géochimiques adaptés aux problèmes posés.

Laboratoire IRSN impliqué

Laboratoire de recherche sur le devenir des pollutions de sites radioactifs (LELI)

Contact

​Arnaud Mangeret (IRSN)

Tél. : 01 58 35 76 95


Guillaume Morin (IMPMC)

IMPMC

CNRS/UPMC/IRD/MNHN

4 place Jussieu

Case 115

75 252 Paris CEDEX