SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Programmes de recherche

Histoire d'EURADOS

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

EURADOS a fêté son 25ème anniversaire en 2006. Depuis 1981, la taille de ce réseau d’institutions de recherche s’est accrue pour atteindre actuellement 52 laboratoires implantés dans 31 pays européens (l’Union européenne, la Suisse, l’Europe de l’Est et l’Europe centrale). L’environnement dans lequel EURADOS est actif a changé au fil des années notamment sur deux aspects principaux. Tout d’abord, alors que la principale motivation pour le financement d’EURADOS était la nécessité de coordonner la recherche, de nombreuses questions en dosimétrie ont été résolues au cours du temps. EURADOS a donc réorienté progressivement une partie de ses activités en passant du soutien à la recherche à la mise en application des résultats de recherche en dosimétrie de radioprotection, avec un effort particulier sur l’harmonisation, la diffusion de l’information et la formation. Ensuite, le financement du réseau par la Commission européenne dans ses programmes-cadres (PCRD) est passé d’un soutien général à EURADOS à un financement n’accordant des fonds qu’à des activités choisies.
Au regard de cette situation, une étude a été lancée et soutenue par le projet du 6ème PCRD CONRAD (Coordinated Network for Radiation Dosimetry - Réseau coordonné pour la dosimétrie de rayonnement). Cette analyse du réseau, menée par l’université St. Gallen (HSG), a étudié la situation existante et les éventuels scénarios futurs pour un réseau permanent en dosimétrie de rayonnement, y compris celui d’un « Réseau d’excellence », tel que défini par la Commission européenne comme un nouvel instrument depuis le 6ème PCRD. Sur la base de cette étude, l’Assemblée générale d’EURADOS a habilité le Conseil d’EURADOS en 2007 à préparer les étapes formelles et stratégiques d’un réseau permanent dans le domaine de la dosimétrie des rayonnements ionisants.

Fondation d’EURADOS

A la fin des années 1960, une deuxième chance a été accordée à la radiothérapie neutronique après l’expérience décevante des années 1940. La Commission internationale des unités et mesures des rayonnements (International Commission on Radiation Units and Measurements- ICRU) a lancé la préparation d’un rapport sur la dosimétrie des neutrons (rapport ICRU 26, 1977), ainsi qu’une comparaison internationale de la dosimétrie des neutrons, INDI (rapport ICRU 27, 1978). La Commission européenne a ensuite soutenu le projet européen d'intercomparaison en dosimétrie des neutrons ENDIP, mis en œuvre à GSF et TNO (J.J. Broerse, G. Burger, M. Coppola, 1978). L'une des conclusions saillantes tirées des deux intercomparaisons était la nécessité de disposer d’un ensemble de données de base plus cohérent, notamment sur les sections efficaces, le pouvoir d’arrêt, les valeurs de kerma et W.

Dans cette optique, un comité de coordination a été créé, constitué de J.J. Broerse (président), M. Coppola (secrétaire), D.K. Bewley, G. Burger, H.G. Ebert, N. Parmentier et W. Pohlit. La première réunion de ce comité sur la collecte et l’évaluation des données de dosimétrie des neutrons (CENDOS) s’est tenue à la fin de l’année 1976 à Fontenay-aux-Roses. Les réunions ultérieures ont souvent été programmées en même temps que des symposiums ou des ateliers sur la dosimétrie des neutrons, organisés à Neuherberg et Rijswijk.

Un intérêt plus large pour collaborer en recherche sur la dosimétrie a motivé la fondation du European Radiation Dosimetry group (Groupe européen de dosimétrie des rayonnements ionisants - EURADOS). Celui-ci a été constitué au cours d’une réunion de scientifiques engagés dans des contrats avec la Commission européenne, qui s'est tenue en septembre 1981 à Homburg. Il a été décidé que les activités d’EURADOS se concentreraient sur la collecte, le traitement et la diffusion d’informations sur la recherche en dosimétrie de tous les types de rayonnements ionisants, ainsi que sur la coordination pratique des projets de recherche en cours et la planification commune de programmes futurs.

Avec son homologue dans le domaine de la radiobiologie, EULEP (European Late Effects Project group), EURADOS peut être considéré comme l’un des précurseurs des réseaux européens facilitant l’interaction entre les institutions et les laboratoires impliqués dans l’amélioration et l’application de normes de dosimétrie dans des domaines variés (environnement, contrôle individuel, radiobiologie, médecine, radioprotection, physique des rayonnements et dosimétrie). Le Groupe a accumulé une expérience de plus de vingt ans dans l’animation réussie d’un réseau comptant plus de 30 membres institutionnels. En 1996, il a été demandé à l’EURADOS de diriger une action concertée (4ème PCRD, EURATOM) mis en œuvre conjointement avec l’EULEP et l’UIR (Union Internationale de Radioécologie) appelée « Dosimétrie ambiante et professionnelle : une approche intégrée de la radioprotection couvrant la radioécologie, la dosimétrie et les effets biologiques. » Le financement de ces travaux a été pris en charge par la Commission européenne et par les membres votants. Ces derniers ont apporté un soutien à ces travaux principalement via des scientifiques qui se sont investis dans différentes tâches. Le financement de la Commission européenne a changé au fil du temps. L'investissement des instituts membres s’est accru régulièrement, confirmant leur engagement dans un réseau durable.

En 1999, un groupe de travail a été établi afin d’examiner le statut d’EURADOS et d’émettre des propositions visant à améliorer le fonctionnement futur du Groupe. Ces propositions sont entrées en vigueur lors de la préparation du projet du 5ème PCRD (EURATOM) et ont été validées lors de la 13ème assemblée générale. En 2002, EURADOS a émis une expression d’intérêt quant à l’établissement et à la gestion d’un réseau sur le développement et l’application de la dosimétrie en radioprotection, avec un objectif plus général de renforcer la recherche et l'expertise dans ce domaine en Europe, de promouvoir la recherche vitale par l’intégration des ressources des participants, d’appliquer une dosimétrie moderne et de diffuser les informations à la fois entre les experts et auprès du public. Le schéma de Réseau d’excellence proposé par la Commission européenne ne correspondait pas aux objectifs d’EURADOS et n’a pas été suivi immédiatement. Pour trouver une solution appropriée et garantissant la pérennité du réseau, une analyse structurée a dans un premier temps été lancée dans le cadre de l’action CONRAD du PCRD6. Cette analyse est maintenant terminée et un groupe de travail est actuellement chargé de la mise en œuvre de ses conclusions (voir le site EURADOS)


En savoir plus

Dates clés

1981  > Enregistrement de la constitution d’EURADOS
1990 > 9ème Assemblée générale à Lisbonne
1991 > 1ère révision de la constitution d’EURADOS
> 10ème Assemblée générale à Dublin
1992 > Démarrage du premier projet fondé par le 3ème PCRD 1992-1995 (EURATOM)
> 11ème Assemblée générale à Paris (IPSN)
1994 > 12ème Assemblée générale à Strasbourg
1997 > Démarrage de la coordination de l’action concertée commune de l’EULEP-EURADOS-UIR dans le cadre du 4ème PCRD 1997-1999 (EURATOM)
> 1ère publication de la lettre d’information commune de l’EULEP-EURADOS
1999 > Réunion annuelle à Braunschweig (PTB, création d’un Groupe de travail destiné à proposer des changements dans le fonctionnement futur d’EURADOS)
2000 > Validation des conclusions du groupe de travail par le conseil à Fontenay-aux-Roses
2001 > Démarrage du projet « Réseau de dosimétrie des rayonnements » dans le cadre du 5ème PCRD 2001-2003 (EURATOM)
> 13ème Assemblée générale à Braunschweig (PTB, mise à jour des membres, élection d’un nouveau Conseil, 2ème révision de la constitution d’EURADOS)
> Création du site web d'EURADOS
2002 > 14ème assemblée générale à Braunschweig (PTB)
> Soumission d’une "expression d’intérêt" au 6ème PCRD
2003 > 15ème assemblée générale et séminaire scientifique annuel à Braunschweig (PTB)
2004 > 16ème assemblée générale et séminaire scientifique annuel à Braunschweig (PTB)
2005 > Démarrage de l’action de coordination CONRAD dans le cadre du 6ème PCRD 2004-2006 (EURATOM)
>17ème assemblée générale et séminaire scientifique annuel à Krakow (IFJ)
2006 >18ème assemblée générale et séminaire scientifique annuel à Oxford (HPA) 
2007 

>19ème assemblée générale et séminaire scientifique annuel et université d'hiver “Incertitudes en dosimétrie” à Madrid (CIEMAT)
>Démarrage au sein du WG2 de EU-TRIMER « Etablissement de recommandations techniques européennes pour le contrôle d’individus exposés à des rayonnements externes », contrat de service (DG TREN, EC, Luxemburg) 

2008 > 20ème Assemblée générale à venir, séminaire scientifique annuel et université d’hiver à Paris (IRSN)