SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Les avis du conseil scientifique

Avis du 9 novembre 2006 du Conseil Scientifique de l'IRSN sur la compétence et les outils de l’IRSN pour l’expertise du stockage des déchets en couche géologique profonde

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Le conseil scientifique de l’IRSN estime que l’IRSN s’est correctement préparé à l’expertise du stockage des déchets en couches géologiques profondes

Dans son rapport publié le 9 novembre 2006, le conseil scientifique de l’IRSN a émis un avis positif sur la pertinence des outils et les compétences de l’Institut en matière de stockage des déchets en couche géologique profonde. Le conseil scientifique avait en effet choisi de porter son attention sur ce sujet dans le cadre du processus continu d’évaluation thématique des activités scientifiques de l’IRSN. Il avait à cette fin mis sur pieds une commission ad hoc -constituée de 4 membres dont un scientifique étranger- dont les travaux ont été lancés le 21 septembre 2005.

Dans son avis du 9 novembre, le conseil souligne la bonne orientation des programmes de recherche de l’IRSN, ainsi que l’intérêt des travaux menés par l’Institut sur le site de Tournemire et de ceux conduits au laboratoire souterrain de Bure, avec l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra). Le conseil insiste par ailleurs sur l’importance de maintenir et développer les collaborations extérieures propres à conserver vivantes les réflexions sur la problématique du stockage. Il recommande également de mettre en place un comité d’évaluation des publications réalisées sur le stockage des déchets afin d’améliorer leur impact et de modifier si besoin les projets de recherche. Enfin, le conseil encourage l’IRSN à redoubler l’attention portée au dialogue avec la société civile qui pose des interrogations parfois différentes de celles des experts, et peut ainsi déboucher le cas échéant sur des recherches complémentaires.

Les unités de l’IRSN ont pris acte de ces recommandations, qui vont s’inscrire dans la programmation des recherches futures, actuellement en cours d’élaboration. De même, faisant écho à la recommandation d’évaluer les publications scientifiques produites dans ce domaine, la mise en place d’un conseil scientifique thématique est particulièrement étudiée.