SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Programmes de recherche

Le projet ASAMPSA2

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


Dernière mise à jour en juillet 2016


Advanced Safety Assessment Methodologies:
Level 2 Probabilistic Safety Assessment

(Méthodologies avancées d’évaluation de sûreté :
évaluations probabilistes de sûreté de niveau 2)

Le projet ASAMPSA2 (Advanced Safety Assessment Methodologies: Level 2 Probabilistic Safety Assessment ou Méthodologies avancées d’évaluation de sûreté : évaluations probabilistes de sûreté de niveau 2) a été initié le 1er janvier 2008 pour 3 ans dans le cadre du 7e PCRD de la Commission européenne. L’objectif du projet est d’établir un guide des meilleures pratiques pour les méthodologies d’évaluations probabilistes de sûreté de niveau 2 (EPS2, PSA2 en anglais). Une première version du guide a été achevée en novembre 2010 et transmise à plus d’une centaine d’organisations en Europe et dans les pays membres de l’OCDE dans le cadre d’une revue externe. Cette revue a fait l’objet d’une conférence qui s'est tenue du 7 au 9 mars 2011 à Espoo (Finlande). Les participants à cette revue et à ce workshop ont souligné la qualité et le niveau de détail du contenu de ce guide et formulé quelques propositions d’améliorations. Cette conférence a été également l’occasion de discuter de possibles futurs projets Européens dans ce domaine, comme le renforcement des méthodologies d’EPS2 pour les agressions externes ou l’application des méthodes EPS2 à la vérification approfondie de la robustesse des dispositions existantes sur certains réacteurs. La version finalisée du guide, en trois volumes, est maintenant disponible.
 
Coordonné par l’IRSN, ASAMPSA2 a regroupé 21 organismes, issus de douze pays européens, impliqués dans la sûreté des réacteurs nucléaires : exploitants ou entreprises de prestations de service associées, autorités de sûreté, constructeurs, organismes de recherche. Constat étant fait de fortes disparités au niveau européen, l’élaboration du guide permet une harmonisation de la mise en œuvre pratique des EPS2, et de l’intégration des conclusions de ces études dans l’évaluation globale de la sûreté des centrales nucléaires. Le groupe technique de spécialistes chargé de ce travail s’est appuyé sur l’expérience de chacun des partenaires du projet et sur l’expérience acquise dans le cadre d’actions de coopération internationale, en particulier SARNET. Le guide concerne d’abord les centrales exploitées en Europe, mais la possibilité de l’appliquer aux réacteurs du futur (GEN III, GEN IV) est également examinée. Outre les aspects méthodologiques, le projet ASAMPA2 a permis également de mettre en avant certains sujets de R&D pour lesquels des actions demeurent nécessaires dans le domaine des accidents graves sur les réacteurs.

 

L’accident de Fukushima Daiichi, survenu le 11 mars 2011, a souligné la pertinence des efforts menés au niveau Européen sur ces sujets. L’implication des acteurs du projet ASAMPSA2 dans les travaux menés au niveau national suite à l’accident de Fukushima a conduit le projet ASAMPSA2 à différer l’achèvement du projet. La version finale du guide, en trois volumes, prenant en compte les remarques de la revue externe, a finalement été publiée en avril 2013.
 

 

Objectifs du projet

 

Les principaux objectifs du projet ASAMPSA2 étaient les suivants :

  • recueillir et synthétiser les besoins actuels des utilisateurs finaux des EPS2 (à savoir les exploitants, les concepteurs de centrales et les autorités de sûreté), au-delà des guides existants ;
  • formaliser les meilleures pratiques pour le développement des EPS de niveau 2 et leurs applications, en complément des guides existants en proposant deux niveaux de réalisation : simplifié ou détaillé. Les EPS de niveau 2 détaillées répondront à tous les objectifs assignés à ces études, que ce soit en termes de réalisme, de prise en compte des incertitudes ou de modélisation du fonctionnement des systèmes ;
  • contribuer à l’harmonisation des pratiques dans ce domaine en Europe de manière à rendre les études plus crédibles dans leurs applications ;
  • diffuser ces bonnes pratiques aux utilisateurs finaux des EPS2.

     

     

    Organisation du projet

     

    Deux groupes de travail ont été mis en place : 

    • un groupe transverse d’utilisateurs finaux comprenant des représentants des exploitants, des concepteurs de centrales, des organismes techniques de sûreté (TSO) et des autorités de sûreté. 
    • un groupe technique constitué de représentants d’organismes spécialisés dans le développement d’EPS2.

     

    Ces groupes se sont donnés cinq axes de travail dénommés WP (« Work packages »).
     

    Le premier groupe est dédié au premier axe de travail : 

    • WP1 : définition des besoins des utilisateurs finaux et vérification que les guides proposés répondent bien aux besoins exprimés.

     

    L'activité du second groupe se répartit selon trois axes : 

    • WP2 : élaboration des guides pour une EPS2 avec une méthodologie simplifiée, 
    • WP3 : élaboration des guides pour une EPS2 avec une méthodologie détaillée, 
    • WP4 : adaptation à certains concepts de réacteurs de quatrième génération (GEN IV),

     

    WP2 et WP3 ont agi en parallèle et en liaison étroite.

     

    Enfin, transversalement 

    • WP5 : gestion du projet.


    Le projet s'est déroulé en trois phases principales :

    • Phase 1 :
      Détermination et synthèse des besoins des utilisateurs finaux (WP1). 

    • Phase 2 :
      Elaboration des guides (champ d’action, contenu et méthodes, présentation des résultats) (WP2 et WP3).
      Adaptation aux réacteurs de génération IV (WP4) : concepts de réacteur rapide au sodium (SFR), réacteur rapide refroidi par gaz (GFR), réacteur à très haute température (VHTR) et réacteur refroidi au plomb (LFR) (WP4). 

    • Phase 3 :
      Validation par les utilisateurs finaux (WP1). Les commentaires et les suggestions de ces derniers seront pris en compte dans la version définitive des guides.

     

     

    Résultats du projet

     

    La principale contribution du projet est de réduire le manque d’uniformité dans les différentes pratiques actuellement en Europe dans le domaine des EPS2, malgré l’existence de guides comme ceux de l’AIEA.

    Le projet ASAMPSA2 a des répercussions sur l’harmonisation des pratiques pour la réalisation et sur l’utilisation des EPS de niveau 2 avec un niveau de confiance plus élevé, ainsi que sur l’identification des besoins spécifiques en termes de recherche sur les accidents graves aussi bien pour les réacteurs actuels que pour les réacteurs du futur.


    Il a permis, après l’accident de Fukushima, l’émergence du projet ASAMPSA_E, portant sur l’extension du domaine couvert par les études probabilistes de sûreté (agression externes telles que le séisme, l’inondation, la foudre, les conditions météorologiques extrêmes, les chutes d’avion et accidents d’origines humaines…) et sur le rôle de ces études (lien avec la démarche de défense en profondeur, extension du domaine de conception des installations, etc.).


    Caractéristiques

    Dates : janvier 2008-mars 2011
    Thématiques associées : les EPS, les accidents graves
    Unité IRSN concernée : Service d'évaluation des accidents graves et des rejets radioactifs (SAGR)

    Partenaires

    Plus d'informations

    Panorama sur le programme ASAMPSA2 publié dans la revue "International Innovation", 1er numéro de 2011 
     
    La conférence de clôture du projet ASAMPSA2 a eu lieu du 7 au 9 mars 2011
     
    Guide finalisé, en trois volumes

    Site internet

    Contact