SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Programmes de recherche

Récit de la mission Freebird 2012, épisode 8

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Jean-Marc Bonzom, chercheur en écotoxicologie, et Audrey Sternalski, post-doctorante, sont sur le terrain pour une durée d'un mois, à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi dans le cadre du projet Freebird (Fukushima Radiation Exposure and Effects in BIRD populations, ANR Flash Post Fukushima).

 

Leur mission : étudier, aux alentours de la centrale, les effets sur les oiseaux de la contamination de l’environnement par des substances radioactives.

 

Grâce au carnet de voyage scientifique tenu par Jean-Marc Bonzom, ils partagent quelques moments de leur activité de terrain.

 

Des échanges très enrichissants

 

Aujourd’hui, le professeur Keisuke Ueda, Shin Matsui son post-doctorant, deux étudiants en journalisme et leur professeur, tous de l’Université de Rikkyo, nous ont rejoints.

 

Pr. Keisuke Ueda et Dr. Shin Matsui (Université de Rikkyo, Japon) accompagnés par deux étudiants en journalisme et leur professeur (en arrière plan). Shin mesure la radioactivité ambiante à l'aide d'un dosimètre actif à proximité d'un nichoir fixé à un arbre. © Jean-Marc Bonzom/IRSN

 

Ce fut l’occasion pour nous d’expliquer et de montrer notre travail sur le terrain. Les échanges ont été très constructifs. Keisuke et Shin ont découvert une nouvelle méthode pour réaliser les prises de sang sur les oiseaux. Classiquement, le sang est prélevé à partir de la veine alaire. Mais une autre méthode existe, très efficace et à mon avis encore plus rapide. Nous prélevons le sang sur la veine jugulaire. C’est notre collègue américain, avec qui nous collaborons sur ce projet, Pierre Deviche (Université d’Etat d’Arizona, Etats-Unis) qui nous a appris cette technique.

 

 

Prise de sang sur un oiseau au niveau de la veine jugulaire. La prise de sang terminée,
l'oiseau est relâché. © Jean-Marc Bonzom/IRSN

 

Keisuke a également été très intéressé par nos méthodes pour mesurer le niveau de radiation ambiant, via la pose de dosimètres passifs et l’utilisation de dosimètres actifs. Mais aussi par l’utilisation d’une sonde couplée à un château de plomb pour mesurer le niveau de radioactivité interne des oiseaux capturés.

 

En retour, nous avons écouté avec attention les conseils de Keisuke pour capturer au mieux les moineaux. Keisuke possède une très longue expérience en ornithologie. C’est un chercheur senior reconnu et confirmé dans le monde de l’ornithologie. C’est grâce à Keisuke que nous avons pu obtenir les permis de capture des oiseaux.

 

 

Installation de filet avec Audrey et le Pr. Ueda © IRSN

 

 

Shin en train de retirer un oiseau capturé à l'aide d'un filet japonais © Jean-Marc Bonzom/IRSN

 

 

Ces deux jours passés ensemble ont été très enrichissants pour tout le monde. Des liens ont été tissés. Pour preuve, Keisuke est d’accord et enthousiaste pour continuer à travailler avec nous si des projets de recherche futurs voyaient le jour. Ce que nous espérons tous. L’avenir nous le dira.

 

 

Jean-Marc Bonzom (IRSN), Keisuke Ueda (Université de Rikkyo), Audrey Sernalski (IRSN). Préfecture de Fukushima, Japon, juin 2012 © IRSN

 

A bientôt,

Jean-Marc

 

Dernière modification le 16 juillet 2012


Projet Freebird

Laboratoire IRSN impliqué

Autres épisodes du récit

Contact