SharePoint
Aide

La Recherchev2

 Les unités de recherche

 Laboratoire d'études radioécologiques en milieu continental et marin (Lercm)


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :



Le laboratoire d’études radioécologiques en milieu continental et marin (Lercm) est implanté, pour partie à Cadarache dans le département des Bouches du Rhône et pour partie à La Seyne-sur-Mer dans le Var. Auparavant, ce laboratoire était dénommé Laboratoire d’études radioécologiques continentales et de la Méditerranée. Il est dirigé par Christelle Antonelli.



Sommaire

 

 

Contexte et thématiques de recherche

 

Le Lercm est chargé d’étudier le comportement des radionucléides plus particulièrement dans le domaine continental du territoire français métropolitain et dans le domaine maritime méditerranéen. 

 

 

Axes de recherche

 

La mission de fond du laboratoire est l’observation de la variation spatiale et temporelle de la radioactivité de l’environnement avec :

  • d’une part le réseau Opera (Observatoires PErmanents de la RAdioactivité)
  • d’autre part les études réalisées autour des installations nucléaires, notamment les dix-neuf CNPE d’EDF, action régie par une convention IRSN-EDF.

 

Sur cette mission d’observation s’appuie la construction d’un cadre conceptuel d’évaluation de la sensibilité radioécologique de l’environnement soumis à des rejets radioactifs réglementaires ou accidentels.


Le Lercm est fortement impliqué dans le projet Amorad qui vise à améliorer les modèles de prévision de la dispersion des radionucléides dans l'environnement. Il a également pour but d'évaluer l'impact de ces radionucléides sur deux compartiments environnementaux portant les traces de l'accident de Fukushima : d'une part le milieu marin, d'autre part les écosystèmes terrestres et les eaux de surface associées.


Enfin, le Lercm répond aux besoins d’expertises des pouvoirs publics, des collectivités territoriales et des associations de citoyens.

 

 

Spécialités et chercheurs

 

Christelle Antonelli, chef de laboratoire

Mireille Arnaud, ingénieur

Mokrane Belharet, doctorant
Philippe Calmon, ingénieur
Sabine Charmasson, chef d'antenne
David Claval, ingénieur

Alicia Duvier, doctorante

Céline Duffa, ingénieur-chercheur et ajointe au chef de laboratoire

Yves Dimeglio, technicien

Loïc Ducros, doctorant

Frédérique Eyrolle-Boyer, chercheuse

Franck Giner, technicien

Sabrina Giner, assistante

Olivier Masson, ingénieur-chercheur
David Mourier, technicien
Vanessa Parache, ingénieur
Pascal Paulat, technicien
Laurent Pourcelot, ingénieur-chercheur
Sylvie Roussel-Debet, ingénieur-chercheur

Lionel Saey, ingénieur
Gilles Salaun, technicien

Jackie Tav, doctorante

Hervé Thébault, ingénieur

 

 

Partenariats et réseau de recherche 

Les observatoires permanents de la radioactivité (réseau Opera) ont pour but de fournir un référentiel spatio-temporel, réactualisé régulièrement, des niveau d’activités des principaux radionucléides présents dans l’atmosphère, l’eau de rivière, le milieu marin, certains bioindicateurs et aliments collectés sur le territoire français.


Ces observatoires couvrent le territoire français et le milieu marin (mer Celtique, golfe de Gascogne, Manche et estuaire de la Seine, mer du Nord, Méditerranée notamment golfe du Lion et delta du Rhône).


Le Lercm participe depuis novembre 2013 au projet Amorad (Amélioration des modèles de prévision de la dispersion et d’évaluation de l’impact des radionucléides au sein de l’environnement) retenu par l’Agence nationale de recherche (ANR) dans le cadre de l’appel à projet Recherche en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection (RSNR) 2012. Amorad regroupe 13 partenaires interdisciplinaires en océanographie, géochimie, biologie appliquée, etc.


Laboratoire mobile : analyse de sédiments Crédits : Richard Mas/IRSN

Publications et thèses

Programmes de recherche

Contact

 
IRSN/PRP-ENV/SESURE
Laboratoire d'études radioécologiques en milieu continental et marin
BP 1
13108 Saint Paul Lez Durance Cedex
 
Tél. : +33 (0)4 42 19 96 60