SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

 

La cohorte Coccinelle (Cohorte sur le risque de cancer après cardiologie interventionnelle pédiatrique)

Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Contexte et objectif

 

Les cardiopathies congénitales chez les enfants sont généralement diagnostiquées et également traitées par des techniques de cardiologie interventionnelle. Ces techniques ont connu une augmentation importante de leur fréquence ces dernières années (Le Tourneau, 2002, Van Aerschot, 2012), car elles permettent, dans certains cas, de supplanter la chirurgie et donc de réduire considérablement les complications postopératoires, les coûts des hospitalisations et d’améliorer la survie des enfants. Si ces techniques de cardiologie interventionnelle ont permis des progrès incontestables dans le diagnostic et le traitement des cardiopathies chez les enfants, elles engendrent une exposition aux rayonnements ionisants généralement supérieure à celle associée aux autres procédures utilisées en radiologie diagnostique (Onnash, 2007). Or il est important de considérer particulièrement les effets d’une irradiation médicale chez les enfants en raison de certaines caractéristiques majeures propres à cette population. En effet, les enfants sont beaucoup plus sensibles aux radiations ionisantes que les adultes (Unscear, 2006). Ils ont également une espérance de vie longue, avec pour conséquence une probabilité plus élevée de développer un cancer radio-induit. De plus, en cardiologie pédiatrique, il est parfois nécessaire de réaliser plusieurs procédures de cardiologie interventionnelle chez le même enfant (Bacher, 2005.) Dans ce contexte, notre objectif est de constituer une cohorte d’enfants ayant bénéficié avant l’âge de 16 ans d’au moins une procédure de cardiologie interventionnelle entre 2000 et 2013 afin de quantifier un éventuel excès de risque de cancer à long terme attribuable à la dose reçue (Baysson, 2013).

 


Objectif


La comparaison de l’incidence des cancers chez les enfants exposés aux rayonnements ionisants dans le cadre d’une ou de plusieurs procédures de cardiologie interventionnelle par rapport à celle de la population générale du même âge permettra d’identifier un éventuel risque de cancer radio-induit par ces procédures dans l'enfance, et de le quantifier s'il existe. De plus, ce projet de recherche permettra de mieux connaître les doses reçues par les enfants au cours des procédures de cardiologie interventionelle et de fournir des éléments nouveaux de radioprotection.

 

 

Description


Les enfants inclus sont recrutés à partir des services de cardiologie pédiatrique ayant une activité de cardiologie interventionnelle. Les données collectées concernent l'identification du sujet, ainsi que les caractéristiques de la procédure de cardiologie interventionnelle (date, pathologie, type de procédure) et les paramètres techniques tels que le temps de fluoroscopie et le Produit Dose Surface (PDS) nécessaires à la reconstitution des doses reçues par les patients. Le suivi de la cohorte à long terme est basé sur une mise à jour périodique du statut des enfants en termes d’incidence de cancers et de leucémies à partir des données des registres pédiatriques RNTSE (Registre national des tumeurs solides de l’enfant) et RNHE (Registre national des hémopathies de l’enfant). En outre, un décret en conseil d'état paru au JO du 13 août 2016 (décret 2016-1103 du 11 août 2016) autorise l'utilisation des données de l'Assurance maladie pour compléter les données de santé collectées.

 

 

Principaux résultats

 

À ce jour, quinze services de cardiologie pédiatrique ont accepté de participé à ce projet de recherche. Actuellement, les informations nécessaires à l’étude sont en cours de collecte et/ou de validation pour 9 centres : Paris (Hôpital Necker), Le Plessis-Robinson (Centre Chirurgical Marie Lannelongue), Massy (Hôpital privé J. Cartier), Clermont-Ferrand, Lille, Nantes, Bordeaux, Strasbourg, Tours, et Toulouse. Nous souhaitons également collecter prochainement les données auprès des centres de  Nancy, de Reims, de Grenoble, de Lyon, et de Fort de France. Plus de 10 500 enfants ont d’ores et déjà été inclus dans la cohorte. En moyenne, chaque enfant a bénéficié de 1,3 procédure de cathétérisme cardiaque ce qui représente un total de plus de 5 000 procédures. Près de la moitié d’entre elles ont été réalisées pendant la première année de vie de l’enfant. Les informations dosimétriques (PDS, temps de scopie, nombre d’images) ont été analysées pour 801 procédures réalisées sur la période 2010-2011. 288 procédures (36 %) étaient à visée diagnostique et 513 procédures (64 %) étaient à visée thérapeutique. Les résultats de cette analyse, publiés dans Pediatric Cardiology (Barnaoui, 2014), montrent une dispersion importante des doses pour une même procédure et au sein d’une même classe de poids.

Au niveau international, il est prévu une collaboration avec une équipe de recherche de l’Université de Newcastle (Grande-Bretagne), qui conduit une étude similaire sur des patients âgés de moins de 22 ans.


Ce projet de recherche a été autorisé par la Commission Nationale Informatique et Libertés (Cnil), en décembre 2011 (autorisation n° 911112). Il est soutenu financièrement par l’INCa (Institut National de recherche sur le Cancer) et la Ligue Nationale contre le Cancer.

 

 

Références

  • Bacher, K., Bogaert, E., Lapere, R., De Wolf, D. and Thierens, H. Patient-specific dose and radiation risk estimation in pediatric cardiac catheterization. Circulation 2005 ; 111, 83–89
  • Baysson H, Réhel JL, Boudjemline Y, Petit J, Girodon B, Aubert B, Laurier D, Bonnet D, Bernier MO. Risk of cancer associated with cardiac catheterization procedures duringchildhood: a cohort study in France. BMC 2013; 13: 266. DOI: 10.1186/1471-2458-13-266
  • Barnaoui S, Réhel JL, Baysson H, Boudjemline Y, Girodon B, Bernier, MO, Bonnet D, Aubert B. Local reference levels and organ doses from pediatric cardiac interventional procedures. Pediatric Cardiology, 2014, 35(6):1037-45
  • Le Tourneau T, Blanchard D, Lablanche JM, Monassier JP, Morice MC, Cribier A, et al. Evolution of interventional cardiology in France during the last decade (1991-2000). Arch Mal Coeur Vaiss 2002; 95(12):1188-94.
  • Onnasch, D. G. W., Schro¨der, F., Fischer, G. and Kramer, H.-H. Diagnostic reference levels and effective dose in paediatric cardiac catheterization. Br. J. Radiol 2007; 80, 177–185
  • UNSCEAR. Effects of ionizing radiation. Report to the General Assembly of the United Nations. New York, NY 2006
  • Van Aershot I, Boudjemline Y. (2012) Cathétérisme interventionnel et chirurgie cardiaque chez les enfants. Archives de Pédiatrie 2012; 19, 96-102.