SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Contribution des isotopes de l’uranium à l’expertise des sources de ce radioélément dans l’environnement


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Radioprotection / Volume 46, Numéro 3, Pages 345-358, Juillet-Septembre 2011

Type de document > *Article de revue

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DEI/SESURE/LERCM, IRSN/DEI/STEME/LMRE

Auteurs > POURCELOT Laurent, BOULET Béatrice, COSSONNET Catherine

Date de publication > 01/07/2011

Résumé

Cette note synthétise les données récemment acquises par l’IRSN ainsi que les données disponibles dans la littérature, concernant l’utilisation des isotopes de l’uranium pour évaluer les conséquences dans l’environnement des rejets des installations du cycle du combustible nucléaire. Ainsi, les végétaux peuvent témoigner d’anomalies du rapport de masse 235U/238U par rapport à la signature de l’uranium naturel (rapport de masse 235U/238U = 0,72 %). De plus, les développements analytiques récents (ICP-MS) permettent de détecter 236U, traceur de rejets d’uranium de retraitement (URT) dans l’environnement de certains sites nucléaires. Enfin, la mesure du rapport d’activité 234U/238U en milieu aquatique, lorsqu’il révèle l’équilibre séculaire entre ces deux isotopes, est un traceur des rejets d’uranium provenant du traitement ou de la purification du minerai.