SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Apport des surveillances instrumentales de la Faille de la Moyenne Durance pour l'évaluation de l'aléa sismique


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :


Titre du congrès :AFPS'07 7ème Colloque National
Ville du congrès :Chatenay Malabry
Date du congrès :04/07/2007

Résumé

L'IRSN, enregistre la microsismicité autour le Faille de la Moyenne Durance (FMD) depuis 1996 et effectue une surveillance géodésique en continu depuis 1999. La localisation de la microsismicité montre que l'activité de la Faille de la Moyenne Durance est surtout située dans la couverture sédimentaire entre 0 et 4 km de profondeur. Cependant, quelques événements sont aussi présents sous l'interface socle-couverture. Les mécanismes au foyer, globalement compatibles avec un raccourcissement sub-méridien montrent une légère rotation des directions des axes P entre les événements de couverture et les séismes plus profonds suggerant l'existence d'un découplage mécanique entre le socle et sa couverture. Les données géodésiques (GPS) acquises depuis 1999 confirment par ailleurs que la FMD est une faille lente. En effet, compte tenu de l'estimation des incertitudes, le taux de raccourcissement mesuré ne dépasse pas 0,1 mm/a. Nos résultats permettent en outre de proposer une segmentation 3D du système de faille et d'estimer une magnitude maximale des séismes associés à la FMD qui ne peut guère excéder 6,3 à 6,5. L'existence d'une sismicité dans le socle, notamment sous le plateau de Valensole suggère l'existence de sources cachées et significatives.