SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Détermination de lois d'atténuation pour différents indicateurs du mouvement fort: application à la base de données utilisée pour la sûreté des installations nucléaires.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

J Rey, C Berge Thierry

6ème colloque national AFPS 2003, Palaiseau, France, 01 au 03 juillet 2003

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > bases de données, séismes

Unité de recherche > IRSN/DEI/SARG/BERSSIN

Auteurs > BERGE-THIERRY Catherine

Date de publication > 06/07/2003

Résumé

  De nombreuses lois d'atténuation ont été publiées ces dernières années. Les indicateurs du mouvement sismique classiquement utilisés dans la plupart de ces lois d'atténuation sont le PGA et le spectre de réponse en accélération (PSA) ou en vitesse (PSV). La loi déterminée dans le cadre de la RFS 2001.01, par exemple, étudie l'influence de la magnitude Ms, de la distance hypocentrale et du type de sol sur le spectre de réponse en accélération calculé pour 143 fréquences comprises entre 0.1 et 34 Hz. Dans la présente étude, d'autres indicateurs ont été étudiés tels le PGV, l'intensité d'Arias, le CAV ou les durées caractéristiques du mouvement sismique ainsi qu'une quinzaine d'autres indicateurs. La base de donnée qui a servi pour le calcul de la RFS, constituée d'une base de donnée européenne complétée de données californiennes, a été réutilisée pour calculer des lois d'atténuation sur ces nouveaux indicateurs. Différents calculs ont été effectués en tenant compte du type de sol ou de la forme de la loi mathématique employée pour la régression. Dans un deuxième temps ces lois de régressions ont été utilisées afin de simuler des accélérogrammes synthétiques selon la méthode décrite par Sabetta et Pugliese (BSSA, 1996). Enfin, la base de données accélérométriques fournies par le Réseau Accélérométrique Permanent (http://pcrap2.obs.ujf-grenoble.fr/RAPSearch.php3) a été utilisée afin d'établir des régressions pour de faibles magnitudes, spécifiques au contexte français. Les premiers résultats de cette étude seront présentés.