SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

La mesure du Radon et de ses descendants à vie courte: la normalisation française et internationale.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Marie-Christine Robé, Véronique Labed Congrès SFRP, Tours, 17-21 juin 2001

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > études environnementales radon, radon

Unité de recherche > IRSN/DEI/SARG/LERAR

Auteurs > ROBE Marie-Christine

Date de publication > 11/06/2001

Résumé

Les différentes études menées en France et à l’étranger montrent une grande variabilité dans l’espace et dans le temps de l’activité volumique en radon 222. Il est nécessaire de maîtriser la métrologie du radon et de ses descendants dans tous les compartiments de la biosphère. Le besoin de normaliser les méthodes de mesure du radon est apparu à la suite de diverses affaires médiatiques. C’est au sein du Bureau de Normalisation des Equipements Nucléaires (BNEN) de l’AFNOR que les premières normes relatives aux méthodes de mesure du radon ont été élaborées. Le BNEN est un des bureaux de normalisation agréés de l’AFNOR, qui ont pour vocation d’animer des commissions françaises de normalisation et des groupes d’experts, de formaliser des projets normatifs et de les transmettre à l’AFNOR pour enquête publique et homologation. Crée le 26 juin 1990 par décision du Ministère de l’Industrie et de l’aménagement du territoire, le BNEN est chargé de la gestion des commissions françaises et des groupes de travail internationaux associés (ISO). Son action de normalisation concerne le domaine de l'industrie nucléaire civile. A ce jour, six normes AFNOR ont été publiées et une septième est en cours de publication. La normalisation des appareils de mesure du radon et de ses descendants à vie courte est réalisée au sein de l’Union Technique de l’Electricité (UTE) dont le comité français est membre de la Commission Electrotechnique Internationale (CEI). La CEI est l’organisation mondiale qui élabore et publie des normes internationales pour tout ce qui a trait à l’électricité, à l’électronique et aux technologies apparentées. C’est au sein du Comité Technique 45 « Instrumentation Nucléaire » dans le sous-comité 45B « Instrumentation pour la radioprotection » que le groupe de travail WG 10 a élaboré à ce jour 2 normes relatives aux instruments de mesure du radon et de ses descendants à vie courte.