SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Les Ostracodes et le Quaternaire d’Aigion (golfe de Corinthe, Grèce).


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Claude Guernet a, *, Francis Lemeille b , Denis Sorel c , Chantal Bourdillon d , Catherine Berge-Thierry b , Maria Manakou e

Revue de micropaléontologie 46 (2003) 73–93

Type de document > *Article de revue

Mots clés > séismes

Unité de recherche > IRSN/DEI/SARG/BERSSIN

Auteurs > BERGE-THIERRY Catherine, LEMEILLE Francis

Date de publication > 15/12/2003

Résumé

Le Pléistocène supérieur et l’Holocène d’Aigion ont livré une microfaune abondante dont 35 espèces d’Ostracodes. Le Pléistocène du forage d’Aigion contient généralement des Ostracodes de milieu oligohalin à Cyprideis torosa, Candona angulata et Tyrrhenocythere amnicola tandis que dans l’Holocène dominent les espèces marines infralittorales à Cytheridea neapolitana, Carinocythereis whitei, Loxoconcha ovulata et Cytherois frequens. La sédimentation marine s’effectuait à des profondeurs de quelques mètres à quelques dizaines de mètres. Selon la coupe d’Aghios Constantinos, les niveaux, à caractère lagunaire, oligohalins, sont caractérisés par la présence d’Euxinocy-there schuldtae et d’une espèce naine de Xestoleberis. Un changement radical d’environnement se produit donc à la limite Pléistocène– Holocène et pourrait concerner l’ensemble du golfe de Corinthe.

a Laboratoire de micropaléontologie, case 104, université Pierre-et-Marie-Curie, 4, place Jussieu, 75252 Paris cedex 05, France

b Institut de radioprotection et de sureté nucléaire, BP 17, 92262 Fontenay-aux-Roses, France

c FRE 2566, Orsay Terre, université Paris-Sud, 91405, Orsay, France

d Émergence, pépinière de haute technologie, 19–21, rue Thalès-de-Milet, 72000 Le Mans, France

e Laboratoire de mécanique des sols, université de Thessalonique, 54006 Thessalonique, Grèce