SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Quantification de la déformation associée à la faille active d'Aigion (golfe de Corinthe, Grèce) par l'étude des dépôts du Pléistocène supérieur et de la transgression marine holocène.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

F. Lemeille, Denis Sorel, Chantal Bourdillon, Claude Guernet, Maria Manakou, Catherine Berge-Thierry C.R. Geoscience 334 (2002) 497-504. 2002 Académie des sciences / Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS.

Type de document > *Article de revue

Mots clés > séismes, faille/fracture, séismes, taux de sédimentation

Unité de recherche > IRSN/DEI/SARG/BERSSIN

Auteurs > BERGE-THIERRY Catherine, LEMEILLE Francis

Date de publication > 01/06/2002

Résumé

Un forage de 205 m situé à Aigion a traversé trois ensembles : un ensemble inférieur deltaïque, avec des passées saumâtres attribuables aux pulsations marines des stades isotopiques 5 et 3, un ensemble intermédiaire saumâtre et les dépôts de la transgression holocène. Des datations 14C accompagnent une étude paléontologique des sédiments, précisant les conditions de dépôt. Ces résultats permettent la comparaison avec les courbes de variation du niveau marin connues sur cette période. L’évolution des taux de subsidence (1,5-3,0 mm an-1), proches de ceux obtenus par la paléosismologie, et des taux de sédimentation (1,5-13,8 mm an-1) permettront d'estimer l'activité des failles voisines. Abstract Quantification of the deformation associated with the active Aigion fault (Gulf of Corinth, Greece) using the study of Upper Pleistocene and Holocene marine transgression deposits. A 205 m-deep borehole drilled in the Aigion harbour crosses three main sedimentary units: a lower deltaic unit, interbedded with lagoon brackish layers attributed to sea level high stands of marine isotopic stages 5 and 3, an intermediate brackish unit and an upper marine Holocene unit. Environmental conditions of sedimentation are determined by palaeontological studies. 14C ages and correlations with published sea level curves yield preliminary results on subsidence and sedimentation rates. Subsidence rates are close to those inferred from palaeoseismological studies (1.5-3.0 min yr-1), whereas sedimentation rates are variable (1.5-13.8 mm yr-1). These rates will allow estimating the activity of nearby faults.