SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Révision du zonage sismique de la France métropolitaine : discussion des hypothèses et de leur impact sur l'aléa.


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

O Scotti, S Baize, D Baumont, C Beauval, C Berge Thierry, D Bertil, F Bonilla, C Clément, M Cushing, P Volant

6ème colloque national AFPS 2003, Palaiseau, France, 01 au 03 juillet

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > aléa sismique, séismes, zonage

Unité de recherche > IRSN/DEI/SARG/BERSSIN

Auteurs > BAIZE Stéphane, BAUMONT David, BERGE-THIERRY Catherine, CUSHING Edward, SCOTTI Oona, VOLANT Philippe

Date de publication > 06/07/2003

Résumé

  La révision du zonage sismique de la France a été confiée à l'entreprise GEOTER. Le Bureau d'Évaluation des Risques Sismiques pour les Installations Nucléaires de l'IRSN a été chargé de l'assistance technique auprès du maître d'ouvrage (MATE) et de son conseil (GEPP) pour réaliser l'expertise des documents présentés par GEOTER. L'étude qui suit se propose de compléter la quantification de la variabilité des scénarii issues de l'étude de GEOTER par rapport à l'étude finale. En particulier, nous voulons souligner l'influence de certains paramètres qui n'apparaissent pas dans la structure de l'arbre logique et qui conduisent à une grande variabilité de scénarii, notamment dans les zones à faible sismicité mais aussi dans certaines zones de sismicité modérée. Les trois paramètres que nous analysons sont (1) l'intervalle de magnitude utilisé pour calculer les modèles de sismicité, (2) la magnitude minimale qui contribue au calcul probabiliste et (3) le traitement de l'écart-type de la loi d'atténuation. Si la variabilité des scénarii issues de chaque branche de l'arbre logique proposé par GEOTER est faible (de l'ordre de 10-15 %), il faut garder à l'esprit que la variabilité issue des choix sur ces trois paramètres (intervalle de magnitude, Mmin et sigma) peuvent entraîner dans certaines zones des variations de l'aléa de l'ordre de 60%.