SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

Analyse des campagnes expérimentales sur les transferts atmosphériques réalisées autour de l'usine de retraitement des combustibles usés AREVA NC La Hague : Comparaison modèles opérationels - Mesures


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre du congrès :11th International Conference on Harmonisation within Atmospheric Dispersion Modelling for Regulatory Purposes Ville du congrès :Cambridge Date du congrès :02/07/2007

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés > AREVA NC, carbone 14, iode 129, tritium

Unité de recherche > IRSN/DEI/SECRE/LRC

Auteurs > CHECHIAK Benoît, GERMAIN Pierre, HEBERT Didier, MARO Denis, SOLIER Luc, TENAILLEAU Lionel

Date de publication > 05/07/2007

Résumé

La nuisance des polluants émis dans l'atmosphère dépend principalement de leur capacité à se fixer et de leur concentration dans l'air. Cette dernière relève bien sûr des quantités rejetées mais aussi de l'état de l'atmosphère qui conditionne le devenir de ces polluants : ils peuvent être dispersés (verticalement et horizontalement), transformés par des processus physiques et chimiques et déposés (dépôts sec et humide). L'IRSN développe ses propres outils de dispersion et de transferts atmosphériques, pour, entre autre, ses besoins opérationnels lors d'une situation d'urgence radiologique. De plus, il réalise des expérimentations de terrain comme autour de l'usine de traitement des combustibles nucléaires usés de AREVA NC La Hague. Ces expérimentations ont pour objectif final de diminuer les incertitudes sur les modèles de dispersion atmosphérique et de dépôt des gaz et des aérosols émis par l'industrie nucléaire en situation de fonctionnement normal ou en situation accidentelle. Des séries de mesures environnementales ont été menées afin de déterminer la concentration atmosphérique de Krypton 85 (85Kr), gaz rare rejeté lors du retraitement des combustibles nucléaire usés de La Hague. De plus, des campagnes de prélèvements de bioindicateurs (ajoncs, herbes) ont été effectuées dans le but de connaître l'activité surfacique de la flore pour différents radionucléides (iode 129, tritium, carbone 14) rejetés sous formes de gaz et d'aérosols. Comparés aux rejets de l'usine AREVA NC La Hague, les résultats obtenus pendant ces campagnes permettent d'estimer les paramètres de dispersion atmosphérique et les paramètres de dépôt utilisables dans les modèles opérationnels pour le site de La Hague. L'objectif de ce papier est de présenter les résultats des concentrations des radionucléides obtenues lors des campagnes de terrain et de les comparer avec les résultats des modèles opérationnels de dispersion et de dépôt.