SharePoint
Aide
Faire avancer la sûreté nucléaire

La Recherchev2

Publications

La gestion technique de la crise nucléaire et l'information géographique


Fermer

Authentification

Email :

Mot de passe :

Titre du congrès :Geo-évènement 2006 Ville du congrès :Paris Date du congrès :16/05/2006

Type de document > *Congrès/colloque

Mots clés >

Unité de recherche > IRSN/DEI/SECRE/LME

Auteurs > METIVIER Jean-Michel

Date de publication > 18/05/2006

Résumé

Dans le domaine du nucléaire, comme pour toutes activités industrielles, la probabilité d'accident n'est pas nulle. Ce risque justifie un effort permanent pour : - d'une part analyser le fonctionnement des installations et de leurs défaillances afin d'en améliorer continuellement les systèmes de sûreté - et d'autre part définir et appliquer différents plans d'urgence en situation de crise. Ces dispositions sont éprouvées au cours d'exercices de crise qui consistent à simuler un scénario et mettre en situation tous les acteurs. La gestion technique en situation de crise doit répondre aux besoins des pouvoirs publics pour que ceux-ci disposent d'avis et de conseils d'experts leur permettant de décider et de mettre les actions de protection des populations et de l'environnement. On distingue : - la phase accidentelle qui comprend la phase de menace et la phase d'urgence, - la phase post-accidentelle. Dans le cadre de ces deux phases, les prises de décision s'appuient sur de nombreuses informations géographiques (résultats des codes de calcul, mesures de terrain, démographie, occupation du territoire, activités agricoles ...). Diverses applications SIG permettent de réaliser des représentations cartographiques et d'évaluer les impacts d'un point de vue spatial. Á partir de différentes bases de données, il est possible d'estimer les différents enjeux sur la démographie et les zones habitées, sur les productions agricoles et sur les industries des zones susceptibles d'être impactées.